Aller au contenu principal

Drôme-Ardèche: une sélection avec de solides références

Drôme-Ardèche: une sélection avec de solides références

Grimpeurs et puncheurs croiseront le fer ce week-end dans les Boucles Drome-Ardèche, deux semi-classiques Pro Series au cœur de l'Ardèche française et de la Drôme. La Classique Faun-Ardèche (1.Pro, 27/02) est organisée depuis 2001 et explorera de nouvelles voies pour cette édition, même si les ingrédients principaux restent les mêmes: une succession de côtes sans répit, avec des pentes raides en particulier dans la phase finale. Le parcours de 171,3 km se compose de trois boucles avec l'ascension du Côteau de Cornas et un triple passage du Val d'Enfer. Au total, l'ensemble des routes vallonnées que le peloton devra parcourir offre près de 3000 mètres de dénivelé. Il y aura ainsi bon nombre d'opportunités pour faire la différence, et c'est d'ailleurs sans surprise que les trois derniers vainqueurs de la classique aient rallié Guilherand-Granges en solitaire.

Le lendemain dimanche, la huitième édition de la Royal Bernard Drôme Classic (1.Pro, 28/02) suivra selon le même concept. Le parcours est légèrement plus long avec 176,9 kilomètres, mais il sera aussi divisé en trois grandes boucles. C'est surtout dans la seconde moitié de la course que l'on note une forte concentration de montées raides, laissant présager une bataille d'usure. Les organismes seront mis à rude épreuve pour ce rendez-vous de début de saison.

La sélection d'Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux, dirigée par le directeur sportif Jean-Marc Rossignon, s'alignera avec de solides références. Jan Bakelants a flirté avec la victoire à deux reprises sur la Royal Drôme Classic (2ème en 2016, 3ème en 2017), et Odd Eiking a décroché un podium lors de la Classique Faun-Ardèche en 2019. L'an dernier, Italien Lorenzo Rota avait terminé 6e de la course disputée ce samedi. Le trio sera rejoint ce week-end par Maurits Lammertink et les néo-pros français Jérémy Bellicaud et Théo Delacroix. Pour les Bakelants, Rota et Evans, ce sera une première en compétition en 2021. Le Norvégien Eiking, en revanche, a déjà pu faire preuve d'un bon départ sur le sol français, décrochant une dixième place à La Marseillaise et au classement final de l'Etoile de Bessèges. Le directeur sportif Jean-Marc Rossignon a donc plusieurs pions sur lesquels il pourra miser.

Jean-Marc Rossignon (directeur sportif):
«Comme c'est le cas depuis le début de saison, la liste de départ pour le week-end à venir est composée de coureurs de très haut niveau. Avec Odd Eiking, nous avons un coureur qui a déjà prouvé qu'il pouvait suivre les meilleurs. Nous essaierons de profiter de sa forme acquise au GP La Marseillaise et lors de l'Étoile de Bessèges. Je m'attends aussi à ce que Jan Bakelants, Maurits Lammertink et Lorenzo Rota survivent longtemps dans ces courses usantes, où il s'agit de gérer ses efforts et de flairer le bon moment pour y aller. Ce genre de relief escarpé aux pentes raides leur convient. Enfin, j'aimerais voir nos jeunes Français attaquer. Ce groupe est capable de faire un beau résultat, une place sur le podium sera notre objectif! »

Sélection Faun-Ardèche Classic:
Jan Bakelants
Jérémy Bellicaud
Théo Delacroix
Odd Christian Eiking
Maurits Lammertink
Lorenzo Rota

Sélection Royal Bernard Drôme Classic:
Jan Bakelants
Jérémy Bellicaud
Théo Delacroix
Odd Christian Eiking
Maurits Lammertink
Lorenzo Rota

Direction sportive:
Jean-Marc Rossignon