Aller au contenu principal

Aperçu week-end d'ouverture: Hilaire Van der Schueren: "Bon feeling après la reconnaissance"

Aperçu week-end d'ouverture: Hilaire Van der Schueren: "Bon feeling après la reconnaissance"

Le dernier week-end de février lancera la campagne des classiques du printemps. Le UAE Tour, qui a ouvert le calendrier du World Tour cette année, s'achèvera samedi, mais le même jour, la première classique du World Tour sera au menu avec l'Omloop het Nieuwsblad (1.UWT). La course pavée disputée entre Gand et Ninove sera suivie, comme le veut la tradition, par Kuurne-Bruxelles-Kuurne (1.Pro) le lendemain. Ces deux courses d'un jour belges composent le traditionnel weekend d'ouverture de la campagne de classiques.

Pour sa 76e édition, le parcours de 200 kilomètres de l'Omloop het Nieuwsblad demeure pratiquement inchangé avec ses trois passages sur Haaghoek-Leberg, la présence de la Paddestraat, Molenberg et Berendries et avec le célèbre duo Mur de Grammont et Bosberg comme ultimes obstacles dans les 20 derniers kilomètres de la course. Ninove a accueilli la ligne d'arrivée de la première classique du week-end d'ouverture belge depuis 2019. L'an dernier, Aimé De Gendt s'était montré solide sur ce parcours, bataillant dans le groupe de poursuivants pour la 5e place avec une offensive dans la finale. Au bout du compte, il fut repris par ce groupe aux abords de l'Onderwijslaan et dut se contenter d'une 19e place sur la ligne. Le coureur d'Erembodegem aura une nouvelle chance cette année et mènera la sélection d'Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux sur la première classique de ce week-end d'ouverture.

Sur Kuurne-Bruxelles-Kuurne l'an passé, Andrea Pasqualon faisait partie du peloton jouant la deuxième place derrière le vainqueur Kasper Asgreen. Cependant, l'Italien a terminé hors du top 20 suite à un sprint décevant et est désormais déterminé à faire mieux pour cette 73e édition. Les organisateurs ont fixé le nombre de kilomètres de course juste en dessous de la barre des 200 bornes. Même si le départ et l'arrivée sont prévus dans la commune de Kuurne en Flandre occidentale, l'essentiel de la course se déroule dans les Ardennes flamandes, en Flandre orientale et dans le Hainaut. La plupart des difficultés au menu se situent entre 93 et 54 kilomètres de l'arrivée, avec les ascensions de La Houppe, du Kanarieberg, du Kruisberg, du Hotond, de la Côte de Trieu, du Vieux Quaremont et du Mont de l'Enclus.

En plus de Pasqualon, l'Allemand Jonas Koch, le Néerlandais Boy Van Poppel et le Belge Pieter Vanspeybrouck participeront aux deux courses ce week-end. Pour l'Omloop Het Nieuwsblad ce samedi, les directeurs sportifs Hilaire van der Schueren et Steven De Neef pourront également compter sur De Gendt, Taco van der Hoorn et Loïc Vliegen. Sur Kuurne-Bruxelles-Kuurne, Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux sera représenté par Ludwig De WinterTom Devriendt et Danny van Poppel en plus du quatuor susmentionné. En préparation de ce grand week-end, les dix coureurs ont participé à une reconnaissance ce mercredi des 115 derniers kilomètres de l'Omloop het Nieuwsblad, et en ont profité pour tester leurs nouvelles roues tubeless Newmen Advanced SL STREEM R.50, équipés de pneus tubeless Continental GP5000 TL 28mm. Cette reconnaissance s'est déroulée sous un doux temps printanier, qui devrait être identique pour ce weekend d'ouverture de la campagne des classiques.

Hilaire Van der Schueren (directeur sportif):
«La reconnaissance du parcours de l'Omloop het Nieuwsblad m'a appris que le moment décisif pourrait avoir lieu entre les côtes et les pavés samedi prochain. J'ai déjà en tête une zone précise à propos de laquelle je vais mettre en garde nos coureurs. Les conditions météorologiques agréables laissent présager une moins exigeante que d'habitude, même si les coureurs ont toujours le choix de durcir. »

«Dans tous les cas, nos coureurs sont tous très motivés. J'ai eu vent des retours positifs sur le rendement et la qualité du matériel sur les pavés, et Aimé De Gendt a prolongé cet entraînement collectif de quelques kilomètres derrière scooter, preuve de son total dévouement. Il n'a peut-être pas encore de jour de course dans les jambes, mais je suis sûr qu'il en a déjà assez dans le réservoir pour jouer un rôle. Il m'a donné une très belle impression. Nos dix coureurs ont fait état de bonnes sensations sur les pavés, j'ai donc hâte que commencent les classiques du printemps! »

Aimé De Gendt:
«Ce sera ma cinquième participation consécutive à l'Omloop het Nieuwsblad, une course que j'affectionne. Courir dans votre région ajoute une dimension supplémentaire à une épreuve. L'année dernière, il y avait beaucoup de vent et la course fut difficile dès le départ. Cette année, la météo ne jouera sans doute pas un rôle, ce qui peut apporter une nervosité supplémentaire à l'approche de la partie vallonnée. Je veux accompagner les meilleurs quand la sélection va s'opérer, et après le deuxième camp d'entraînement collectif, je suis convaincu que mes coéquipiers sont prêts à m'aider pour y parvenir. »

«J'affiche une bonne condition après ma préparation cet hiver. À l'origine, nous avions prévu que j'entame ce week-end d'ouverture avec quelques jours de course sur le Tour de Algarve mais il a finalement été annulé. Bien sûr, cela aurait aidé à peaufiner les derniers pourcentages de ma condition, mais nous l'avons remplacé par un camp d'entraînement collectif très efficace. Je sais que je ne serai pas le seul dans cette situation, de fait ce sera aussi le cas pour la plupart de mes concurrents, il est donc difficile de juger où j'en suis encore. Quoi qu'il en soit, nous savons sur qui nous devrons garder un œil, par exemple Deceuninck-Quick-Step qui dispose chaque année d'un collectif solide. Je me sens prêt à rivaliser avec eux! »

Andrea Pasqualon:
«Dans quelques jours, je ferai mes débuts dans l'Omloop het Nieuwsblad. J'attends avec impatience ces premiers kilomètres sur les routes flamandes et les premiers tronçons pavés de l'année. Tout le monde est motivé et prêt pour ce premier test, je puis vous assurer que je le suis. J'ai la conviction qu'Aimé (De Gendt), Loïc (Vliegen) et moi pouvons aller loin avec l'aide de nos coéquipiers. La reconnaissance m'a été utile pour découvrir les passages importants. La deuxième ascension du Haaghoek semble être un point crucial pour faire la différence, et bien sûr le Mur de Grammont et le Bosberg peuvent forcer la décision finale pour la victoire. »

«Je n'ai pas besoin de vous dire que nous apprécions tous ces conditions météorologiques clémentes lorsqu'il s'agit de courir sur les pavés. Mais en plus des températures, il y aussi le vent les coureurs qui déterminent du déroulement de la course. Selon moi les coureurs auront davantage leur mot à dire que la météo cette année, il s'agit donc de savoir qui prendra en charge l'écrémage dans le peloton. A Kuurne-Bruxelles-Kuurne, je m'attends à ce que, comme l'année dernière, un groupe d'une cinquantaine de coureurs se dispute la victoire. La saison dernière, je faisais partie de ce peloton de favoris, mais cette fois je veux sprinter pour la victoire avec Danny (Van Poppel) au lieu d'une deuxième place! »

 

Selection Omloop het Nieuwsblad:
Aimé De Gendt
Jonas Koch
Andrea Pasqualon
Taco van der Hoorn
Boy van Poppel
Pieter Vanspeybrouck
Loïc Vliegen

Selection Kuurne-Brussels-Kuurne:
Ludwig De Winter
Tom Devriendt
Jonas Koch
Andrea Pasqualon
Boy Van Poppel
Danny Van Poppel
Pieter Vanspeybrouck

Sports directors:
Hilaire Van der Schueren
Steven De Neef