INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Kuurne-Brussel-Kuurne

A. Visbeek : « Nous avons franchi un cap »


Tradition oblige, Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux enchaîne ce dimanche avec Kuurne-Bruxelles-Kuurne (27.02, 1.Pro), la deuxième épreuve du weekend d’ouverture du calendrier belge. Au lendemain du Circuit Het Nieuwsblad, où Andrea Pasqualon a décroché la huitième place, la World Team belge prend le départ d’une classique réputée favorable aux sprinteurs.


Partant de la commune courtraisienne de Kuurne, les coureurs traverseront à nouveau les Ardennes flamandes jusqu’à la frontière avec le Hainaut avant de rebrousser chemin. Après un enchaînement Katteberg-Holleweg, le reste des ascensions sont concentrées au milieu de parcours, notamment celles du Mont-Saint-Laurent, du Kruisberg et de la Côte de Trieu. Après l’ascension du mont de l’Enclus, les coureurs auront près de 50 kilomètres de traversée pour rallier la ligne d’arrivée.


En huit participations, le Norvégien Alexander Kristoff compte trois podiums, dont le dernier en date est une troisième place en 2020. Il sera aligné dimanche aux côtés de plusieurs autres coureurs rapides, dont le Français Adrien Petit, qui compte onze participations et deux places dans le top 10. Le Belge Baptiste Planckaert effectuera ses débuts en compétition en 2022, aux côtés de son compatriote Gerben Thijssen, du Norvégien Sven Erik Bystrom et des Néerlandais Boy van Poppel et Taco van der Hoorn.


« J’ai déjà pu constater lors de notre première classique flandrienne que nous avons franchi un cap par rapport à l’an dernier. Nous aurons à cœur de le démontrer encore ce dimanche sur Kuurne-Bruxelles-Kuurne avec une sélection solide articulée autour d’un Alexander Kristoff très motivé car il y a brillé par le passé et les chances d’un sprint massif sont élevées. Nous avons également de la main d’œuvre prête à tirer son épingle du jeu si le sprint massif était évité. Malgré les contretemps sur le Circuit Het Nieuwsblad, notamment la chute de notre leader Alexander Kristoff, nous avons pu nous battre pour la deuxième place avec Andrea Pasqualon, ce qui démontre que nos chances ne résident pas en un seul élément. »

Aike Visbeek (Performance Manager) Tweet

RESULTS

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner