INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Scheldeprijs

Alexander Kristoff s’impose en solitaire


Auteur d’une course tactique parfaite, Alexander Kristoff a offert la sixième victoire de la saison à l’équipe Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux sur le Grand Prix de l’Escaut (1.Pro), franchissant la ligne en solitaire au terme d’un effort de plus de sept kilomètres.

Le Norvégien et son coéquipier Gerben Thijssen étaient parmi les quatorze coureurs à avoir accroché le premier échelon de course lorsque des bordures se sont formées dans les plaines ouvertes de Zélande après seulement 20 kilomètres de course. Malheureusement, Thijssen n’a pas pu accompagner l’ancien champion d’Europe en raison d’une chute survenue à 135 kilomètres de l’arrivée.

Profitant d’une bonne collaboration, le groupe de tête a tenu en respect les premiers poursuivants avec un écart oscillant autour de la minute jusqu’à l’entrée du circuit local de Schoten. Devant la ténacité du groupe Kristoff, la poursuite a abdiqué à 40 kilomètres de l’arrivée, laissant place à une dernière heure de course tactique entre les hommes de tête.

Seul face à plusieurs formations en surnombre, Alexander Kristoff a habilement manœuvré entre les accélérations, jusqu’à passer lui-même à l’offensive sur le dernier passage du secteur pavé de Broekstraat (750 mètres). Rapidement, le Norvégien s’est défait de ses concurrents et entamé un effort solitaire de plus de sept kilomètres sous la pluie.

En franchissant la ligne en vainqueur, le Norvégien a rompu avec la tradition du « championnat du monde des sprinteurs » dont jouissait le Grand Prix de L’Escaut, et a inscrit son nom au palmarès de la course pour la deuxième fois de sa carrière après son impressionnante moisson de la saison 2015.

Je me suis senti bien dès le départ et une fois la sélection faite dans les bordures, je ne me suis plus jamais mis dans le rouge. J'ai placé plusieurs relais appuyés dans le premier échelon pour empêcher le retour de la poursuite. Comme les autres équipes présentes à l’avant partageaient la même intention, j'étais confiant que nous resterions devant. C’est dommage que Gerben Thijssen ait perdu le contact avec le premier groupe à cause d'une chute, car il m'avait idéalement protégé dans la phase initiale. Le dernier tour a donné lieu à de nombreuses attaques et j'ai dû réagir au moins trois fois pour combler l'écart. Sur les pavés de la Broekstraat, j'ai finalement tenté ma chance dans l'espoir de me détacher avec deux ou trois coureurs. Mais personne n'a suivi, j'ai tout donné jusqu'au bout et j'ai gagné ! C'est une victoire spéciale pour moi, car c'est la première fois que je m’impose en solitaire en treize ans, et que c’est l’une des rares occasions chez les professionnels où j'ai pu pleinement profiter du dernier kilomètre. L'équipe attache une grande importance aux classiques flandriennes, je me réjouis de leur offrir ce succès. Nous nous savions armés pour les classiques et nous sommes vraiment fiers de ce que nous avons réalisé jusqu’à maintenant. Ensemble, nous travaillons sur les moindres détails et progressons sur chaque course, il n'est donc pas surprenant que ces investissements aboutissent à des victoires comme lors de Gand-Wevelgem ou aujourd’hui sur le Grand Prix de L’Escaut. Notre saison est peut-être déjà réussie, mais je suis persuadé que Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux va poursuivre sur sa lancée et d'autres beaux moments nous attendent !

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner