INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

European Championships

Alexander Kristoff tentera de conquérir un deuxième titre


Ce dimanche, Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux sera représenté par quatre coureurs à l’occasion des championnats d’Europe de cyclisme sur route qui se tiendront à Münich. Cinq ans après son succès à Herning, le Norvégien Alexander Kristoff tentera de conquérir un deuxième titre sur un tracé favorable aux sprinteurs.

Outre le récent vainqueur du Circuit Franco-Belge, Aimé De Gendt (Belgique), Barnabás Peák (Hongrie) et Boy van Poppel (Pays-Bas) ont ​​également été sélectionnés pour représenter leur nation à l’occasion de la course en ligne dans la catégorie Élites.

L’épreuve présente un parcours de 209,4 kilomètres divisé en deux parties. D’abord, une longue traversée de 144,4 kilomètres depuis Murnau am Staffelsee emmènera les coureurs vers le circuit urbain au cœur de la métropole. Long de 13 kilomètres presque intégralement plats, ce circuit sera à accomplir à cinq reprises. 

Au total, le parcours affiche un dénivelé positif de 1 360 mètres. Le Kesselberg (5 km à 5,1%), les pavés de Bad Tölz (0,4km à 5%) et la montée sèche du Schlossberg (1km à 10%) sont les principales difficultés présentes avant l’entrée du circuit. 

Depuis son titre, Alexander Kristoff n’a pas manqué une seule édition. Il a terminé onzième en 2018 et quatrième l’année suivante. Il s’agira de la seconde participation de suite pour Barnabás Peák, tandis qu’Aimé De Gendt défendra les couleurs belges pour la première fois dans un championnat avec les pros.

« Je récolte maintenant les fruits des trois semaines difficiles sur le Tour de France. Ma condition se bonifie et cela me motive beaucoup. Car après ma troisième place au Tour de Louvain et ma victoire sur le Circuit Franco-Belge, il reste encore beaucoup de courses intéressantes dans mon programme. À commencer par ce dimanche, où je serai au départ du championnat d'Europe avec ambition. Depuis ma victoire en 2017, l'Italie a remporté toutes les épreuves en ligne. J’espère leur gâcher la fête d’un cinquième titre consécutif, même si je pense que les purs sprinteurs comme Fabio Jakobsen et Tim Merlier sont les hommes à battre. Le parcours est beaucoup moins difficile que celui de mes deux dernières courses, ici en Belgique. Pour que je l’emporte, l’approche du sprint devra se dérouler parfaitement. Il faudra aborder les 500 derniers mètres en bonne position, et pour cela j’aurai de solides coéquipiers dans la sélection norvégienne tels que le champion national Rasmus Tiller ou encore Anders Skaarseth. Nous espérons utiliser toute notre main-d’oeuvre dans la phase finale, car nous n’aurons pas à assumer le poids de la course. »

« Je suis honoré de cette première sélection car représenter la Belgique dans la catégorie Élites était une ambition depuis plusieurs années. Mon travail porte ses fruits et le rôle qui m’a été confié par la direction sportive d’Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux a été remarqué par le sélectionneur. Si l’on se base sur la liste des partants dimanche, la plupart des nations s’attendent à un sprint massif dans les rues de Münich. Je vais pouvoir utiliser mon expérience acquise avec l’équipe lors de la préparation du train de sprint au service de Tim Merlier, qui sera l’un des favoris. » « Pour être efficace dans ce rôle, vous devez être capable de produire un effort violent en fin de course. C’est un effort différent auquel je suis habitué sur les classiques, où il s’agit de survivre le plus longtemps possible. Intermarché-Wanty-Gobert apporte de plus en plus d’attention à la préparation du sprint, et l’équipe a investi dans trois trains cette saison. J’ai souvent évolué aux côtés de Biniam Girmay, notamment sur le Tour d’Italie, mais aussi avec Alexander Kristoff sur des classiques comme Eschborn-Francfort ou la Brussels Cycling Classic. » « Chaque année, j’attends avec impatience cette période de la saison car elle regorge de courses d’un jour que j’affectionne et qui correspondent à mes qualités. En 2019, j'ai remporté ma première victoire professionnelle début septembre. Il y a exactement un an, je suis monté sur le podium de la Druivenkoers et la Brussels Cycling Classic. Après les championnats nationaux, j’ai peaufiné ma condition par un stage en altitude à Livigno avant ma reprise au Tour de Wallonie. Je suis prêt ! »

RESULTS

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner