INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Gent-Wevelgem

Ambitieux et optimiste, Alexander Kristoff évoluera « avec davantage de fraîcheur »


Ce dimanche, Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux poursuit sa campagne des classiques flandriennes avec la 84ème édition de Gand-Wevelgem in Flanders Fields (1.UWT, 27/03), une épreuve de 248.1 kilomètres passant par la côte et le Heuvelland, théâtres de champs de bataille de la Première Guerre mondiale. Entre Ypres et Wevelgem, les coureurs rencontreront neuf ascensions et trois « plugstreets », d’étroits chemins mi-terre mi-gravier qui sillonnent le Bois de Ploegsteert.

Sous la porte de Menin, les coureurs s’élanceront pour une longue boucle en direction de la côte, qui emprunte notamment le tronçon venteux à travers les Moëres. Après 152 kilomètres de course, l’enchaînement Scherpenberg, Baneberg, Monteberg et Mont Kemmel se dressera une première fois sur leur route. Les trois « plugstreets » précèdent la répétition de cet enchaînement, qui comporte cette fois deux passages du Mont Kemmel. Après cette dernière difficulté, 33 kilomètres resteront à parcourir avant de rallier Wevelgem.

Auteur d’une performance retentissante vendredi sur la E3 Harelbeke Classic, Biniam Girmay va clôturer son printemps flandrien aux côtés de l’ancien vainqueur Alexander Kristoff. Le Norvégien avait remporté l’édition 2019 en réglant au sprint un groupe de trente hommes forts, dont Adrien Petit (6ème) qui comme Kristoff sera au départ de l’épreuve pour la dixième fois dimanche. Également présents à Harelbeke, Aimé De Gendt, Andrea Pasqualon et Kévin Van Melsenseront rejoints par Taco van der Hoorn. La sélection de sept coureurs évoluera sous la direction sportive de Aike Visbeek, Steven De Neef et Hilaire Van der Schueren.

« Je garde bien évidemment un agréable souvenir de ma victoire il y a trois ans, et ce dimanche je prendrai le départ de ma dixième participation avec beaucoup d'ambition. Je me sens à nouveau en bonne santé après m'être réveillé avec de la fièvre mercredi soir, ce qui m’a contraint à faire l’impasse sur la classique de E3 Harelbeke. Sans cela jouera à mon avantage dimanche, car je profiterai de davantage de fraîcheur que les autres années au départ à Ypres, sans cette course difficile dans les jambes. J’ai pu apprécier la performance impressionnante de Biniam Girmay vendredi, alors qu’il disputait sa première grande classique flandrienne. Une fois de plus, il a fait l’étalage de son talent. Ce dimanche aussi, je m’attends à le retrouver à l’avant dans le final, et cette perspective me rend encore plus optimiste. Avec Biniam dans nos rangs, nos chances de repartir avec un bon résultat sont plus grandes encore. »

RESULTS

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner