INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Tour de Wallonie

Biniam Girmay (2ème) de retour sur le podium


De retour à la compétition, Biniam Girmay a retrouvé le podium à l’issue de la troisième étape du Tour de Wallonie, qui s’est jouée au sprint à Rochefort. Avant de permettre au coureur de 22 ans de disputer la victoire d’étape, la World Team s’était distinguée dans un début d’étape particulièrement animé, en propulsant ses leaders du général Loïc Vliegen et Lorenzo Rota aux deux premières places du sprint intermédiaire de Olne, situé au kilomètre 21.

Il a fallu attendre plus de deux heures d’attaques pour que l’échappée de sept coureurs ne se dessine. Celle-ci a finalement été reprise à plus de 20 kilomètres de l’arrivée, laissant place à une arrivée groupée dans les rues de Rochefort. Premier coureur à lancer le sprint à 300 mètres, Girmay n’a été remonté que par Arnaud De Lie, et termine ainsi deuxième.

Il s’agit du deuxième podium consécutif pour l’équipe wallonne. Grâce aux précieuses secondes de bonification acquises en début d’étape et des cassures survenues dans le sprint, Loïc Vliegen remonte à la deuxième place du classement général, à 4 secondes du leader. Lorenzo Rota est quant à lui quatrième, à huit secondes.

« C’était une journée exigeante car les attaques se sont succédées longuement dans la phase initiale. J’ai moi-même essayé plusieurs fois d’accompagner les accélérations de coureurs dangereux. Finalement, au bout de 80 kilomètres l’échappée est partie et le calme est revenu dans le peloton. Pendant que Dimitri Claeys travaillait dur en tête de peloton pour réduire l'avance des fuyards, nous restions groupés en protection de nos leaders du général Lorenzo Rota et Loïc Vliegen. Nous nous sommes ensuite focalisés sur le sprint, Jan Bakelants m'a accompagné jusqu'aux 5 derniers kilomètres, après quoi Loïc m'a déposé sous la flamme rouge. J'ai lancé mon sprint à 300 mètres de l'arrivée et j'ai perdu un peu de vitesse dans le virage, ce qui a permis à Arnaud De Lie de me dépasser. C’était sans doute un peu trop tôt, mais je peux me satisfaire de cette deuxième place. Je voulais récompenser le travail acharné de mes coéquipiers avec un bon résultat, et nous avons encore deux étapes pour faire de belles choses ! »

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner