INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Classic Grand Besançon

Biniam Girmay remporte la 1ère édition de la Classic Grand Besançon


L’équipe Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux, vainqueur sur le Tour du Doubs grâce à Loïc Vliegen l’an dernier, a marqué son retour dans le département doubiste de manière triomphale ce vendredi. La Classic Grand Besançon (1.1, 03/09), première d’un trio de classiques organisées dans la région, en était par ailleurs à sa première édition en tant qu’épreuve professionnelle.


Les coureurs dirigés par Frédéric Amorison ont assumé la responsabilité de la poursuite derrière les sept échappés, partis peu après le départ à Besançon. Grâce au travail de contrôle assuré par Alexander Evans et Jasper De Plus, l’avance n’a jamais excédé les 3 minutes 30. Jérémy Bellicaud, Maxime Jarnet et Théo Delacroix ont emboîté le pas à l’approche de l’unique difficulté répertoriée dans la phase finale, la Côte de la Grande Côte (2.7 km à 5,3%).


Après le regroupement général opéré à 30 kilomètres de l’arrivée, Quintana (Arkéa) a allumé la mèche dans l’ascension, poursuivi par Biniam Girmay Hailu. L’Erhytréen de 21 ans s’est alors retrouvé dans un groupe d’hommes forts de six coureurs derrière Quintana. Girmay Hailu et trois autres coureurs sont revenus sur le multiple vainqueur de Grands Tours et se sont disputés la victoire à Marchaux, au bout de 172 kilomètres. Auteur d’un impressionnant finish, Biniam Girmay Hailu a remporté la première édition de la Classic Grand Besançon, la première sous ses nouvelles couleurs. Baptiste Planckaert a pris la 15ème place.


Je suis très heureux de ma première victoire sur une course d’un jour, ma première également sur le sol européen ! Je sentais venir ce premier succès pour ma nouvelle équipe, car les sensations étaient de plus en plus bonnes au fil des courses. En plus, Baptiste Planckaert et moi avons pu compter sur une équipe solide pour nous soutenir. Nous avons pris la responsabilité de la poursuite et on a maintenu la situation sous contrôle toute la journée. J'ai su aborder la dernière ascension dans une position idéale. Malgré ma chute la semaine dernière à Plouay, j'ai pu rivaliser avec les meilleurs coureurs aujourd’hui. Une fois la jonction faite sur Quintana, j’ai laissé parler mes jambes rapides jusqu’à l’arrivée ! Demain et dimanche, nous devrons à nouveau rivaliser avec des coureurs de grande qualité tels que Quintana, Vendrame ou Pinot, mais avec la confiance qui m’habite et notre collectif, nous pouvons prétendre à de belles ambitions !

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner