INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Giro d'Italia

Clap de fin d’un Giro mémorable


Au terme du contre-la-montre individuel de 17,4 kilomètres dans les rues de Vérone, l’équipe Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux a conclu le deuxième Tour d’Italie de son histoire ce dimanche.

Le Tchèque Jan Hirt et l’Italien Domenico Pozzovivo ont respectivement entériné leur 6ème et 8ème places au classement général et permis à la World Team belge de placer deux coureurs dans le top 10 du classement final.

C’est la toute première fois que l’équipe est représentée dans le top 10 d’un Grand Tour, le dernier résultat de référence était détenu par Odd Christian Eiking, qui a avait pris la onzième place sur la Vuelta 2021.

En plus de cet exploit, l’équipe dirigée par Valerio Piva et Steven De Neef repart avec deux victoires d’étape, six podiums et douze top 10 obtenus par cinq coureurs différents, et la quatrième place au classement par équipes.

À 31 ans, Jan Hirt achève un Grand Tour dans le top 10 pour la première fois de sa carrière. Exactement une semaine après la victoire de Biniam Girmay à Jesi, le Tchèque a remporté l’étape reine des Alpes, qui empruntait le mythique Passo del Mortirolo.

L’Italien Domenico Pozzovivo, 39 ans, termine dans le top 10 du Giro pour la septième fois de sa carrière. L’Italien est le coureur le plus âgé à se classer parmi les dix premiers du Giro depuis Giovanni Rossignoli en 1924.

Le Belge Aimé De Gendt a bouclé le premier Tour d’Italie de sa carrière, au même titre que le Hongrois Barnabás Peák, pour qui il s’agissait de la première course de trois semaines.

L’Estonien Rein Taaramäe et l’Italien Lorenzo Rota, auteurs de multiples échappées, ont chacun décroché un podium d’étape, respectivement à l’Etna et à Gênes.

« C'était un rêve de gagner une étape du Giro. J’ai non seulement fait de ce rêve une réalité, mais en plus j’ai terminé à la sixième place du classement général. J'ai réalisé la course de ma vie, c'est sûr !  Pour ce contre-la-montre final, j’étais très concentré. Grâce à une bonne performance, j’achève le Giro à seulement 26 secondes de la quatrième place au général. Peu de coureurs de République tchèque ont réalisé cet exploit, j'espère avoir inspiré un certain nombre de mes compatriotes à la pratique du cyclisme. L’an dernier, j'ai redécouvert mon amour pour le vélo avec Intermarché-Wanty-Gobert. Nous sommes une bande d’amis et c’est la clé de notre réussite. Il est important d'avoir les bonnes personnes autour de soi, un environnement idéal facilite le chemin vers le succès. Je ne veux pas trop réfléchir à ce que je suis capable, jusqu’où je peux aller, mais ces 26 secondes me motivent déjà à revenir la saison prochaine pour faire encore mieux ! »

« Sachant d’où je viens, je ne peux que retirer du positif de ce top 10 final. J’étais à un pas de la fin de carrière, sans équipe jusqu’au mois de février. Mais surtout, à cause de l’accident survenu il y a deux ans qui a conduit les médecins à douter de ma capacité à remonter sur un vélo. Malgré tous les contretemps, y compris une chute dans la descente du Mortirolo, je n’ai jamais rien lâché. Quatorze ans après mon premier top 10, j’y suis à nouveau. C’est un résultat dont je peux m’enorgueillir. À chaud, il est difficile pour moi de me projeter sur ce que cela signifie pour le futur, ce que je sais, c’est que je veux profiter de ma condition et réaliser un bon Tour de Suisse. »

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner