INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Tour de Suisse

D. Pozzovivo : « Un enchaînement qui me convient »


Durant huit jours à compter de ce dimanche, Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux disputera le Tour de Suisse (2.UWT). Il s’agira de la quatrième participation de la World Team, qui enchaîne sur le sol hélvète deux jours après avoir placé deux coureurs parmi les cinq premiers du GP Gippingen.

Pour la première fois depuis 2008, le maillot de leader ne sera pas décerné à l’issue d’un contre-la-montre inaugural. À la place, les coureurs devront conquérir les ascensions de Pfannenstiel (4 km à 5%) et Kusnachter Berg (3 km à 8%) à quatre reprises dans un circuit vallonné autour de Küsnacht (Zürich).

Les trois étapes suivantes se ressemblent, toutes vallonnées avec une difficulté située non loin de l’arrivée. Mais le premier final en montée interviendra le cinquième jour, avec pas moins de douze ascensions en deuxième moitié de course, dont la dernière mène vers la ligne située à Novazzano (2 km à 6%), près de Mendrisio. 

Deux arrivées au sommet au cœur des Alpes suisses suivent lors des sixième et septième jours, chacune comportant deux principales difficultés. La sixième étape emmène les coureurs à plus de 2000 mètres d’altitude sur le Nufenenpass (14 km à 8%) et Moosalp (18 km à 8%). 

Le lendemain, le col du Lukmanier (39 km à 5%) précède la montée finale à Malbun (12 km à 9%) sur le territoire du Liechtenstein. C’est d’ailleurs dans la capitale de la principauté que se clôturera l’épreuve, avec un contre-la-montre individuel de 25 kilomètres, entièrement plats dans les rues de Vaduz.

Récent huitième du Giro, Domenico Pozzovivo retrouve l’une de ses épreuves favorites. L’Italien a terminé à quatre reprises dans le top 10 du classement général, la dernière en date étant une sixième place en 2021, et il détient une victoire d’étape à son actif lors de l’édition 2017, lors d’une arrivée à La Punt. 

Double vainqueur d’étape, Alexander Kristoff sera accompagné de ses équipiers du train de sprint Andrea Pasqualon et Adrien Petit. Présents deux jours plus tôt sur le GP Gippingen, Simone Petilli, Baptiste Planckaert et Georg Zimmermann complètent la sélection dirigée par Steven De Neef et Pieter Vanspeybrouck.

« L'enchaînement du Tour d'Italie et du Tour de Suisse me convient généralement bien. Pour cette année, j'ai fait le choix d’un stage aux abords du Passo dello Stelvio pour gérer la transition entre les deux compétitions. La dernière semaine du Giro a été très difficile, les quelques jours de chute de neige n’ont donc pas entravé mon processus de récupération. Je me sens en forme et grandement motivé pour obtenir un bon classement final sur ce Tour de Suisse. Chaque année, cette épreuve propose de beaux parcours, particulièrement exigeants. La cinquième étape passe près de ma résidence à Lugano.  Plusieurs autres étapes et ascensions me sont également familières. À première vue, on peut se dire que les arrivées au sommet seront sans doute capitales pour le classement final, mais comme il n'y a pas d'étapes de purs sprinteurs, la vigilance devra être de mise tous les jours ! »

Tour de Suisse :
Stage 1
(12/06): Kusnacht – Kusnacht (178km)
Stage 2 (13/06): Kusnacht – Aesch (199km)
Stage 3 (14/06): Aesch – Granges (177km)
Stage 4 (15/06): Granges – Brunnen (191km)
Stage 5 (16/06): Ambri – Novazzano (193km)
Stage 6 (17/06): Locarno – Moosalp (180km)
Stage 7 (18/06): Ambri – Malbun (196km)
Stage 8 (19/06): Vaduz – Vaduz (25,6km) (= TT) 

RESULTS

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner