INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Vuelta a Espana

Déterminé à intégrer le top 10, Meintjes parvient à ses fins


L’une des attractions de cette 76ème édition du Tour d’Espagne, l’ascension inédite de l’Altu d’El Gamoniteiru (14.6 km à 9,8%), attendait les coureurs en son sommet ce jeudi, à l’occasion de la dix-huitième étape. Précédée de trois autres difficultés, cette montée finale promettait de nouveaux changements au classement général, alors que Odd Christian Eiking et Louis Meintjes occupaient respectivement les 11ème et 12ème places au moment de prendre le départ à Salas.


Vainqueur d’étape à Picon Blanco et porteur du maillot rouge de leader sur cette Vuelta, l’Estonien Rein Taaramäe avait intégré un groupe d’une trentaine de coureurs qui s’était détaché tôt dans l’étape. Ce groupe n’a cependant pas obtenu la faveur du peloton, qui a maintenu l’écart maximal aux environs des 5 minutes.


Les deux premières ascensions, le Puerto San Lorenzo et l’Alto de la Cobertoria, avaient faire leur œuvre en réduisant considérablement le nombre de coureurs en tête de course, qui se faisaient reprendre un par un par une peloton où demeurait un rythme soutenu. Derrière Storer (DSM) qui avait pris les devants, Taaramäe passait en troisième position de l’Alto de la Cobertoria.


L’Estonien tiendra jusqu’au pied de l’Alto del Cordal, l’avant-dernière difficulté, tandis que le peloton abordait les premières pentes fort d’une trentaine d’unités. Au sein de ce groupe maillot rouge en chasse derrière Storer, l’équipe Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux était représentée par Eiking, Meintjes, Simone Petilli et Jan Hirt.


Déterminé à intégrer le top 10 du classement général, le Sud-Africain Louis Meintjes a pu bénéficier d’un impressionnant travail de son coéquipier Hirt, qui a pris les commandes du peloton dans la dernière ascension. Assumant la responsabilité de la poursuite derrière De la Cruz (UAE), Hirt a fait exploser le groupe maillot rouge, le réduisant à sa plus simple expression.


Dans le brouillard, Meintjes s’est ensuite démené aux côtés des meilleurs grimpeurs du Tour d’Espagne. Le Sud-Africain termine 8ème au sommet de l’Altu d’El Gamoniteiru, et grâce à son coup de force, il occupe désormais la 10ème place du classement général. Tout aussi combatif, Eiking est lui 12ème du général suite à sa 21ème place du jour.


 


Cette étape était probablement la plus difficile de ce Tour d’Espagne. Heureusement, la météo a été clémente contrairement à hier. L'équipe a une fois de plus réalisé une belle performance, avec Rein Taaramäe dans le groupe de tête et les autres coéquipiers autour de moi et Odd Eiking dans le peloton. Grâce au travail phénoménal de Jan Hirt dans la montée finale, de la Cruz ne m’a pas repris de temps dans la course au top 10. Je suis satisfait de ma 8ème place sur l’étape du jour et surtout heureux qu'après deux semaines de lutte j’intègre le top 10 du général. C’était mon objectif. Cependant, la Vuelta n'est pas encore terminée et les écarts sont encore serrés. Ce sera un combat jusqu'au bout pour chaque seconde !

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner