INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Vuelta a Espana

Domenico Pozzovivo : « L’un des équipes les mieux représentées »


Les grimpeurs de la World Team ont su négocier leur entrée sur le sol espagnol ce mardi, avec une quatrième étape accidentée dans le Pays basque, disputée sous près de 30 degrés. Partant de Vitoria-Gasteiz, le peloton devait gravir deux ascensions répertoriées, dont le Puerto de Herrera (7 km à 5%) situé à 15 kilomètres de l’arrivée. 

Le peloton n’a laissé aucune chance aux échappées, provoquant un regroupement à plus de 30 kilomètres de l’arrivée. Après un important écrémage dans le Puerto de Herrera,  Louis Meintjes, Domenico Pozzovivo, Rein Taaramäe et Jan Bakelants faisaient partie du peloton d’une quarantaine d’unités qui a entamé le dernier kilomètre en montée. L’Italien, dix-huitième de l’étape à sept secondes du vainqueur Roglic, est le premier représentant de l’équipe Intermarché-Wanty-Gobert à l’arrivée.

« En incluant les entraînements qui ont précédé la Gran Salida à Utrecht, je viens probablement de vivre la semaine la plus plate de ma carrière. Les deux premières étapes en ligne étaient un défi pour moi, avec les nombreux passages techniques. Je suis satisfait de m’en sortir sans concéder de temps, et de retrouver un terrain plus vallonné ici au Pays basque. Plusieurs coureurs solides étaient présents dans l’échappée du jour, c’est pourquoi le peloton a roulé à vive allure dès le début de cette étape. Autre facteur important aujourd’hui, la différence de températures avec les Pays-Bas. La plupart des coureurs l’ont ressenti dans les organismes quand le peloton s’est engagé dans la poursuite du groupe de tête. Nous étions l’une des rares formations avec quatre coureurs dans le peloton à l’arrivée, ce qui est de bon augure pour les prochaines étapes. »

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner