INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Route Adélie de Vitré

Gêné par une chute, Biniam Girmay accroche le top 5


Les conditions climatiques ont ajouté leur grin de sel sur la Route Adélie de Vitré (1.1, 1/10) disputée ce vendredi dans l’Ouest de l’Hexagone. Cette douzième manche de Coupe de France a été gagnée par la pluie et ce, dès le départ, provoquant plusieurs chutes impliquant entre autres Théo Delacroix. Le peloton a ainsi manœuvré avec prudence derrière un trio de tête, distant de cinq minutes.


Il a fallu attendre l’entrée dans le deuxième circuit local autour de Vitré pour que le rythme s’accélère franchement. Le peloton s’est alors considérablement disloqué dans la seconde moitié du parcours, composée de huit tours de 9,5 kilomètres. Plusieurs hommes forts, dont Lorenzo Rota, sont parvenus à effectuer la jonction en tête de course. L’Italien a occupé les avant-postes jusque dans le dernier tour, avant de laisser place à sprint.


Bénéficiant du soutien de Jan Bakelants et du stagiaire Maxime Jarnet, le vice-champion du monde espoirs Biniam Girmay a abordé le dernier kilomètres dans d’excellentes dispositions. Cependant une chute survenue devant lui à 500 mètres de la ligne l’a contraint à freiner et contrecarré ses chances de victoire. L’Erhytréen de 21 ans a tout de même franchi la ligne en cinquième position, place qu’il occupe également au classement individuel de la Coupe de France à quatre manches de la fin.


« Voilà une semaine que je suis monté sur le podium des Mondiaux à Louvain, je suis toujours sur un nuage et je garderais à jamais ces souvenirs. J’ai passé une journée beaucoup moins agréable sur le vélo aujourd’hui, car je ne suis pas du tout friand de ces conditions humides. Mais grâce à mes coéquipiers, j’ai pu gérer l’obstacle du froid, des chutes et de la nervosité. La présence de Lorenzo Rota à l’avant s’est avérée précieuse, tandis que Maxime Jarnet et Jan Bakelants me protégeaient dans le peloton. Même devant et bien placé, personne n’était à l’abri d’une chute. La preuve, Nacer Bouhanni est tombé devant moi dans l’un des derniers virages, ce qui m’a contraint à freiner et laisser partir quatre coureurs. Je dois admettre que je suis content de finir cinquième à l’issue d’une épreuve difficile, et j’attends avec impatience celle de demain où le parcours sera un peu plus accidenté, dans l’espoir que la météo s’améliore ! »

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner