INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Paris-Nice

Girmay held back by a crash in crosswinds stage


Si les 159 kilomètres du parcours reliant Auffargis à Orléans semblaient dépourvus de difficultés, la force du vent a mis le feu à la deuxième étape de Paris-Nice (2.UWT) disputée ce lundi.


Sixième la veille, l’Érythréen Biniam Girmay avait pris le départ vêtu du maillot blanc de meilleur jeune et faisait la course parfaite en tête de peloton, lorsque des coups de bordures survenus à environ 100 kilomètres de l’arrivée ont provoqué sa scission.


Présents dans un premier groupe alors engagé à vive allure et sur le point de reprendre l’échappée matinale, Girmay et Loïc Vliegen ont été bloqués par une chute, leur faisant perdre le contact avec la tête à 70 kilomètres de l’arrivée.


Sans se résigner, Biniam Girmay s’est battu jusqu’à la ligne et le coureur de 21 ans a rallié Orléans dans le deuxième groupe de poursuite, à 1 minute 29 du vainqueur.


Demain mardi, une arrivée explosive attend le peloton à Dun-le-Palestel (Creuse) au bout de 190 kilomètres depuis Vierzon. La deuxième moitié de course comporte notamment trois ascensions de troisième catégorie.


« Nous avons connu une excellente journée hier lors de l'étape d'ouverture, et c'est bien sûr une déception de voir ses plans contrecarrés par une chute le lendemain. Biniam Girmay, Rein Taaramäe et Loïc Vliegen faisaient tous partie du premier groupe lorsque le peloton s’est scindé, et sans l'incident ils auraient sans aucun doute rallié l’arrivée avec eux. Demain mardi, nous pouvons nous attendre à une nouvelle journée très intense et le final explosif devrait en principe convenir à Biniam, davantage encore que les deux premières étapes. Toute l'équipe sera à nouveau prête à le soutenir dans le but de viser la victoire d'étape, ce qui est notre objectif dans ce Paris-Nice. »

Steven De Neef (Sports Director) Tweet

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner