INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Tour de Wallonie

Jan Bakelants conclût en beauté


Jan Bakelants a remporté la cinquième et dernière étape du Tour de Wallonie ce mercredi, qui se tenait exclusivement dans la province du Hainaut sur les terres chères à Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux.

Le coureur belge de 36 ans s’est imposé après s’être détaché du peloton dans les derniers 1000 mètres, créant un écart suffisant pour tenir en respect le reste du groupe qui a rallié l’arrivée sur ses talons. 

Il ponctue de la plus belle des manières une journée qu’il avait passée au service de ses leaders Loïc Vliegen et Lorenzo Rota, respectivement 2ème et 4ème du classement général au départ à Le Roeulx. 

Sur cette étape de 214 kilomètres, la plus longue de l’épreuve, les prétendants à la victoire finale ont essayé d’exploiter les 25 kilomètres de pavés répartis en huit secteurs, mais un peloton groupé a finalement abordé le dernier kilomètre. 

Il s’agit de la première victoire pour Jan Bakelants depuis 2016, qui décroche le dix-septième succès de la World Team belge en 2022. Arrivé septième de l’étape, Loïc Vliegen termine deuxième du Tour de Wallonie, Lorenzo Rota est est lui quatrième du classement final.

Victime d’une chute sur le deuxième secteur pavé, Biniam Girmay a été contraint d’abandonner. Heureusement, le coureur érythréen ne présente que des abrasions au coude et au genou, et il va désormais rentrer en Érythrée comme prévu pour poursuivre la préparation de ses prochains objectifs.

« Cette victoire signifie beaucoup pour moi. Aujourd’hui, j’ai travaillé toute au long de l’étape pour donner un coup de main à Lorenzo Rota et Loïc Vliegen. J’avais remarqué que l’arrivée n’était pas simple à négocier lors du premier passage sur la ligne. Dans le dernier kilomètre, je me suis livré à 150% pour emmener Lorenzo au sprint, et j’ai créé un petit écart. À cet instant, je me suis remémoré de ma victoire sur le Tour de France à Ajaccio, en 2013, où j’avais également devancé de justesse le peloton. J’ai tout donné sans réfléchir, et j’ai franchi la ligne en premier in extremis. Toutes les émotions accumulées ces dernières années ressortent, je suis tellement heureux de gagner pour ma famille, cela fait tellement du bien. Le mois dernier, je suis passé tout près sur le Critérium du Dauphiné, mais cette fois était la bonne. Cette victoire est aussi la preuve qu’il faut continuer à croire malgré les obstacles, quel que soit l’âge.  »

« Jan Bakelants a réalisé un travail fantastique toute la journée pour nous déposer à l’avant sur chaque secteur pavé, au même titre que Dimitri Claeys et Aimé De Gendt. Dans les derniers hectomètres, nous lui avons crié à la radio qu'il avait créé un écart et qu'il devait tout donner jusqu'à l'arrivée. Une fois la ligne franchie, j'étais heureux qu'il reparte avec la victoire ! Cela ajoute une touche encore plus positive à ma deuxième place au classement final. Jusqu’au dernier moment, nous avons tout fait pour remporter le classement général, même si nous connaissions la vélocité de Robert Stannard et sachant que le parcours de cette cinquième étape lui était favorable. C'est déjà la cinquième fois que je termine parmi les onze premiers du classement du Tour de Wallonie. Les tracés correspondent souvent à mes capacités et cette période de l'année me sourit souvent. Avec la cellule Performance, nous avons mis au point une stratégie pour m’amener en forme pour les deux premiers mois de l’année et cette période cruciale de deuxième moitié de saison. Ce qui m’a permis de décrocher quatre podiums jusqu’à présent, en plus de mon rôle en soutien de l’équipe. J'attends avec impatience mes prochaines courses, à commencer par le Tour de Louvain. »

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner