INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Itzulia Basque Country

Kobe Goossens nourrit l’ambition d’un bon classement final


Une semaine après le Tour de Catalogne, Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux entame une nouvelle course à étapes dans la péninsule ibérique avec la 61ème édition de Itzulia Basque Country (2.UWT, 4-9/04). L’épreuve s’ouvrira avec un prologue lundi et se clôturera samedi au terme de la sixième étape.

Le premier maillot de leader du Tour du Pays basque sera décerné à l’issue d’un contre-la-montre individuel de 7,5 kilomètres autour de Hondarribia, le long de la mer Cantabrique. Le lendemain, le peloton rejoint l’intérieur des terres pour la seule étape excédant les 200 kilomètres, où le sommet de l’ascension de Aguilar Gaina (12,7 km à 3,1%) trône à 30 kilomètres de l’arrivée.

Les troisième et quatrième étapes affichent un profil similaire, à savoir une deuxième moitié de course accidentée où figurent de multiples ascensions courtes aux pentes affolantes. Mercredi, une double montée de Opellora (1,1km à 13,1%) et Ozeka (3,6km à 7,3%) sont incluses avant les 20 derniers kilomètres et celles de Urruztimendi (1,9km à 10,5%) et de Vivero (6km à 6,2%) seront comprises dans le final de la quatrième étape.

L’avant-dernière étape mène à un final en pente ascendante à Mallabia, que les coureurs graviront une première fois dans une deuxième moitié de course tout aussi accidentée que les jours prédédents. L’épreuve se termine par l’étape reine dessinée autour de Eibar avec les montées de Azurki (5,2 km à 7,3%), Gorla (9,6 km à 5,6%), Krabellin (4 km à 10,5%), Urkaregi (5 km à 4,8%) et celle de Usartza (4,6 km à 8,5%), qui conduit au traditionnel final en descente à Arrate.

Auteur de trois top 10 sur les manches accidentées du Challenge de Majorque mais aussi douzième place du Tour de Murcie et de la Clasica Jaén, Kobe Goossens représentera la World Team belge après avoir observé plus de deux semaines de préparation en altitude. Quinten Hermans, neuvième de La Route Adélie de Vitré vendredi, retrouve une épreuve sur laquelle il avait brillé l’an dernier. La sélection dirigée par Valerio Piva et Jean-Marc Rossignon s’appuiera également sur Kévin Van Melsen et les jeunes Hugo Page, Théo Delacroix, Julius Johansen et Laurens Huys.

« Après six semaines sans compétition, j’étais ravi d’épingler à nouveau un dossard sur La Route Adélie de Vitré vendredi dernier. En raisons de problèmes physiques, avec la cellule Performance nous avons pris la décision de retirer Paris-Nice de mon programme et de focaliser mon attention sur mes objectifs du mois d’avril. Cela m’a permis de me rendre à Tenerife avec Quinten Hermans afin de peaufiner ma condition pour ce Tour du Pays basque et les Classiques ardennaises. J’avais de très bonnes sensations lors de la dernière semaine du stage en altitude et cela s’est confirmé sur la course bretonne vendredi. C’est pourquoi je nourris d’ambition pour ce Tour du Pays basque, avec un bon classement final comme objectif principal. C’est une course particulièrement difficile, ce qui explique le faible contingent de sprinteurs au départ. Les deux dernières étapes, notamment, risquent de provoquer d’importants écarts. »

RESULTS

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner