INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Omloop van het Houtland

Le coup de maître de Taco van der Hoorn


Troisième de la dernière édition du Circuit du Houtland (1.1, 23/09) en 2019, Taco van der Hoorn est revenu sur les routes de Flandre-Occidentale ce jeudi avec le couteau entre les dents. Celui qui s’est illustré à de nombreuses reprises cette saison dans des échappées a remis le couvert de façon impressionnante dans les rues de Lichteverlede.


Le Néerlandais de 27 ans a pris la poudre d’escampette après avoir parfaitement évité le piège des bordures, alors que le peloton s’était scindé en quatre lors de la traversée de 95 kilomètres depuis Middelkerke vers le circuit local de Lichteverlede. Avec Jonas Rickaert (Alpecin), van der Hoorn s’est détaché d’un groupe de 37 coureurs peu avant le début des huit tours de circuit, mais ils n’ont pu bénéficier d’une avance maximale excédant à peine la minute.


Alors que les deux hommes étaient sur le point d’être repris dans l’avant-dernier tour, van der Hoorn a refusé d’abdiquer et il est reparti de plus belle dans un effort solitaire. Manœuvrant avec une poignée de secondes d’avance à 10 kilomètres de l’arrivée, le coureur d’Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux a brillamment joué le coup en s’appuyant sur Van Keirsbulck (Alpecin), qui l’avait rejoint dans le dernier tour, pour à nouveau se détacher seul.


À l’issue d’un ultime solo dans les rues de Lichtervelde, Taco van der Hoorn a résisté au retour du peloton et a remporté son troisième succès cette saison. Il devance son coéquipier Danny van Poppel, vainqueur du sprint du peloton devant Gerben Thijssen et qui ponctue ainsi une prestation collective exemplaire des hommes dirigés par Hilaire Van der Schueren et Steven De Neef.


« Je suis très fier de ma troisième victoire de la saison, la huitième pour l’équipe ! Quand vous êtes sprinteur ou pur grimpeur, il est possible d'enchaîner les premières places, mais pour quelqu’un de mon profil, la tâche est bien plus difficile. Cela me permet de savourer davantage ce genre de moment ! Une fois de plus, on ne m’a pas fait de cadeau car Jonas Rickaert et moi avons dû nous battre ardemment 80 kilomètres durant pour rester en tête. Notre réservoir d'énergie s’était vidé dans la phase finale, mais heureusement j'ai pu compter sur la contribution de Van Keirsbulck dans le dernier tour. Il fallait être au point tactiquement, car au sein du peloton mon coéquipier Danny van Poppel était le plus rapide sur le papier. Dans une portion en légère montée et vent de face, j'ai réussi à me défaire de Van Keirsbulck, puis j’ai profité des derniers kilomètres sinueux pour laisser le peloton derrière moi ! »

« C’était un pari risqué dans la finale, car bien que nous connaissions les qualités de Taco, il n’aurait pas été illogique que Van Keirsbulck prenne le dessus en raison de sa fraîcheur. Une fois de plus, je suis impressionné par la performance de Taco ! Dans le peloton, nous avons temporisé, avant que mon frère Boy me propulse dans les derniers hectomètres. Notre train de sprint a parfaitement maîtrisé son sujet, de sorte à ce que je puisse laisser parler mon explosivité et obtenir la deuxième place. En terminant aux deux premières places du podium, on a ponctué une journée fantastique pour l'équipe ! »

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner