INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Liège-Bastogne-Liège

Le grand rendez-vous à la saveur particulière pour Pozzovivo


Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux se présentera au départ du quatrième Monument de la saison ce dimanche, à l’occasion de Liège-Bastogne-Liège (2.UWT, 24/04). Sur son parcours de 257,2 kilomètres, la 108ème édition de « La Doyenne des classiques » présente dix ascension répertoriées et cumule plus de 4000 mètres de dénivelé positif.

Partant du Quai des Ardennes, les coureurs accompliront 100 kilomètres avant de rejoindre Bastogne, avec les côtes de La Roche-en-Ardenne et de Saint-Roch répertoriées aux kilomètres 73 et 123. La troisième ascension répertoriée, celle de Mont-le-Soie, inaugure une succession presque sans répit des traditionnels obstacles compris dans les 100 derniers kilomètres.

Dans l’ordre, le peloton devra gravir la côte de Wanne (3,5km à 5%), celle de Stockeu (1km à 12,5%), la Haute Levée (2,2km à 7,5%), le col du Rosier (4,4km à 5,9%), la côte de Desnié (1,6 km à 7,5%) et celle de La Redoute (1,1km à 6,1%) avant d’atteindre la Roche-aux-Faucons (1,3km à 10,5%), dont le sommet précède 10 kilomètres de tronçon favorable en direction de l’arrivée en bord de Meuse.

Des sept coureurs qui composent la sélection dirigée par Valerio Piva, Jean-Marc Rossignon et Hilaire Van der Schueren, cinq étaient présents mercredi dernier à la Flèche wallonne. Fort de sa 15ème place au sommet du Mur de Huy, Domenico Pozzovivo retrouve une épreuve sur laquelle il s’est distingué avec une cinquième place en 2014 et 2018, une huitième place en 2015 et une douzième place en 2017.

Avec dix participations à son actif, Jan Bakelants disputera son vingt-cinquième Monument ce dimanche. À leurs côtés figurent Quinten Hermans, Simone Petilli et Georg Zimmermann, également présents sur la Flèche wallonne. Baptiste Planckaert, l’un des artisans de l’impressionnant Paris-Roubaix de la World Team belge, sera aligné au même titre que Corné Van Kessel, qui disputera le premier Monument de sa carrière.

« Chaque saison, Liège-Bastogne-Liège constitue mon grand rendez-vous en Belgique et cette édition sera encore plus spéciale, car je défendrai les couleurs d'une équipe belge. Je pourrai compter sur le soutien de nos supporters présents sur les ascensions mythiques. Mercredi, les sensations étaient bonnes sur les pentes du Mur de Huy, ce qui m’a rassuré après le Tour de Sicile, que j’ai dû quitter brusquement pour cause de maladie. Le top 15 était un bon résultat, mais ce dimanche j’ose rêver de plus. Liège-Bastogne-Liège me convient davantage, car la sélection est plus importante et le positionnement joue un rôle moindre. Ce jeudi, nous avons reconnu les difficultés comprises dans les 100 derniers kilomètres avec l'équipe. Le scénario idéal pour moi serait une course d’usure avec une succession intensive des côtes, de sorte à ce qu’un groupe fortement réduit se présente à La Roche-aux-Focons. »

RESULTS

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner