INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Mercan'Tour Classic

Louis Meintjes (6ème): « Bon pour la confiance »


Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux participait pour la première fois à la Mercan’Tour Classic (1.1), qui en était à sa deuxième édition ce mardi. L’épreuve, longue de 168 kilomètres, traversait l’arrière-pays niçois avec trois longs cols répertoriés en deuxième moitié de course ; La Colmiane, le Col de la Couillole et le Col du Valberg, au sommet duquel était jugé l’arrivée. Au total, le parcours présentait un dénivelé positif de plus de 4300 mètres.

Le Français Théo Delacroix avait ouvert la route en intégrant l’échappée matinale de cinq coureurs, qui a bénéficié de cinq minutes d’avance et perduré jusque dans les pentes de La Couillole. Le peloton, qui avait progressivement haussé le rythme, n’était composé que d’une trentaine de coureurs au sommet de l’avant-dernière difficulté, dont Jan Bakelants et Louis Meintjes.

La décision s’est ainsi faite dans les pentes du Valberg, où les meilleurs grimpeurs se sont mesurés homme contre homme dans les 8 derniers kilomètres. Meintjes, qui reprend la compétition un mois après le Tour de Romandie, a franchi la ligne à la sixième place au prix d’un effort habilement géré.

« Les jambes ont bien répondu après un mois sans compétition et un stage en altitude. Aujourd’hui, ce parcours à fort dénivelé positif me convenait, par ailleurs nous avons eu de la chance avec la météo. Je manque encore de rythme mais cette sixième place est bonne pour la confiance en vue des prochaines échéances, je pense au Critérium du Dauphiné qui commence la semaine prochaine. C’est une course qui je connais bien maintenant pour y avoir participé à cinq reprises. Mais avant, je serai jeudi au Giro dell’Appennino. Nous verrons comment se déroule la course, car le final est plat et il pourra sans doute favoriser les autres atouts qui composent notre sélection. »

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner