INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Tour de France

Louis Meintjes répond présent à la Super Planche des Belles Filles


Ce vendredi, les prétendants du classement général ont pu s’expliquer sur les pentes de la Super Planche des Belles Filles, première arrivée au sommet de cette 109ème édition du Tour de France. Trois ans après avoir décroché la troisième place sur cette montée difficile, au prix d’une échappée de Xandro Meurisse, l’équipe Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux défendait les intérêts de Louis Meintjes, leader de la World Team pour le classement général.

Et le grimpeur Sud-africain a répondu présent sur cette ascension finale de 7 kilomètres particulièrement raide, avec notamment des pourcentages avoisinant les 20% dans les 1000 derniers mètres. Après avoir suivi les meilleurs grimpeurs, il a pris la 16ème place sur la ligne, arrivé 51 secondes après le vainqueur Pogacar. Au terme de sept jours de course sur ce Tour, il occupe provisoirement la 27ème place du général.

« Au terme de cette septième étape, nous en avons terminé avec la première des trois semaines de ce Tour. Sur le papier, elle comportait de nombreux pièges pour mes ambitions au général, comme les probabilités de bordures au Danemark et les secteurs pavés dans l’étape d’Arenberg. J’aurais bien sûr souhaité surmonter tous ces obstacles et concéder le moins de temps possible, mais dans l'ensemble, je n’ai pas à me plaindre. J'ai atteint les montagnes indemne, et les sensations sont bonnes. De plus, je peux compter sur une équipe solide pour me protéger et m’amener à l’avant. C'est formidable de voir nos sprinteurs travailler si dur pour moi. Aujourd’hui, Adrien Petit a tout donné pour rester à mes côtés le plus longtemps possible, il était encore là au pied de la montée finale pour protéger Kobe Goossens et moi-même, à l'abri du vent ! » « Kobe et moi sommes tous les deux en forme. Nous avons eu la même préparation en marge de ce Tour de France et j’ai pu compter sur son soutien de tous les instants depuis le début de l’épreuve. C'est dommage qu'il soit tombé hier, mais je suis heureux de le savoir toujours parmi nous. J'espère qu'il se remettra pleinement car il a les capacités de faire briller les couleurs de notre équipe, notamment dans les échappées. » « Aujourd'hui, je savais à peu près à quoi m'attendre, car j'ai déjà la Planche des Belles Filles à deux reprises sur le Tour par le passé. J'ai été en mesure d’accompagner les meilleurs grimpeurs aujourd’hui, donc ce fut une déception lorsque mon dérailleur est passé en mode sécurité dans les derniers hectomètres, sans doute à cause d'une pierre. J’en retire cependant tout le positif, j’avais d’excellentes jambes. Si je peux poursuivre sur cette lancée, le reste du Tour s'annonce bien. »

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner