INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

MercanTour Classic

Mercan’Tour Classic


Les grimpeurs d’Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux seront à l’œuvre cette semaine à l’occasion de deux classiques dans la ceinture alpine.

Mardi, la World Team participera pour la première fois à la Mercan’Tour Classic (1.1, 31/05), épreuve qui en est à sa deuxième édition. Trois principales difficultés figurent en deuxième moitié du parcours qui cumule un total de 4350 mètres de dénivelé positif.

Dans l’ordre, les coureurs devront accomplir la montée de La Colmiane (7,6 km à 6,9%), le Col de la Couillole (15,9km à 7,3%) et le sommet du Col du Valberg (12,4km à 7,1%), gravi à deux reprises. C’est au bout de ce deuxième passage qu’est jugée l’arrivée, au terme des 168 kilomètres.

Deux jours plus tard se tiendra la 83ème édition du Giro dell’Appennino (1.1). Cinq difficultés ornent le parcours entre Pastorana et Gênes. La première d’entre elles, celle de Fraconalto, est rencontrée après 60 kilomètres. Elle sera suivie de la Crocetta d’Orero, Pietralavezzara et enfin la Madonna della Guardia (6,9 km à 7,9%) dont le sommet est situé à 25 kilomètres de l’arrivée.

Le final de cette classique emprunte les mêmes routes que celles qui ont conduit Lorenzo Rota sur le podium de la douzième étape du Giro deux semaines auparavant.

Sous la direction de Valerio Piva et Bart Wellens, quatre coureurs participeront aux deux épreuves, à savoir Jan Bakelants, Kobe Goossens, Louis Meintjes et Georg Zimmermann. Mardi, ils seront accompagnés de Théo Delacroix et Hugo Page, tandis que Quinten Hermans, Simone Petilli (7e en 2015 et 2016) et Lorenzo Rota les rejoindront jeudi.

« J'ai pris beaucoup de plaisir à voir l'équipe compétitive sur tous les fronts au cours du mois de mai. Il y a bien sûr eu le Giro particulièrement réussi, les victoires, mais aussi les podiums de Gerben Thijssen ou encore des performances comme celles de Laurens Huys en Norvège. Pour un entraîneur, voir un coureur élever son niveau après un passage difficile est un grand motif de satisfaction. Je me souviendrai aussi longtemps de notre victoire sur le Circuit de Wallonie, c'était la première fois que Bart Wellens et moi étions au volant de la voiture de directeur sportif, en duo. » « Nous venons de conclure un programme de courses intense ce mois. En parallèle, nous nous sommes également concentrés sur la préparation du Tour de France avec une partie de l’équipe. Nous avons reconnu plusieurs étapes et sommes allés ensemble en Andorre, où nous avons pu profiter de conditions météorologiques idéales pendant deux semaines. Lors de la période d’adaptation à 2400 mètres d'altitude, nous avons travaillé sur la condition de base, après quoi nous avons augmenté en intensité et en volume. » « Quatre des coureurs alignés cette semaine effectuent leur retour à la compétition après une longue période d'entraînement, à savoir Kobe Goossens, Quinten Hermans, Louis Meintjes et Georg Zimmermann. On constate chez certains coureurs qu’après un stage en altitude, une période d’adaptation est nécessaire pour que les organismes en récoltent les bienfaits, tandis que pour d’autres les effets sont directement perceptibles. » « Selon moi, le parcours du Giro dell'Appennino devrait convenir aux caractéristiques de Quinten Hermans. Mardi, Kobe Goossens devrait trouver un bon terrain de jeu sur la Mercan'Tour Classic, dont le tracé est comparable à ce que nous avons réalisé au cours du stage. Lorenzo Rota a très bien conclu le Giro et pourra profiter de son excellente condition. Savoir que le final de jeudi est similaire à celui qu’il a mené à la deuxième place sur le Giro devrait lui procurer une motivation encore plus grande ! »

Frederik Veuchelen (Head Trainer) Tweet

RESULTS

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner