INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Giro d'Italia

Mission accomplie pour les grimpeurs de la World Team


En contraste avec la journée relativement calme de la veille, la septième étape du Tour d’Italie qui reliait ce vendredi les localités de Diamante et Potenza (Basilicate) s’est avérée particulièrement exigeante.

Pendant plus de deux heures, les attaques se sont succédées dans le but d’intégrer l’échappée. Il a fallu attendre le col le plus long de cette 105ème édition, le Monte Sirino (32 km à 4%), pour qu’un groupe de six coureurs ne parvienne à obtenir le feu vert d’un peloton décimé.

Ces six hommes se sont disputés la victoire à l’issue de plus de cinq heures de course. Les grimpeurs de la World Tour, à savoir Rein Taaramäe; Jan Hirt et le régional de l’étape Domenico Pozzovivo, ont rallié la ligne dans le groupe des favoris réduit à sa plus simple expression.

Au classement général, l’Estonien occupe toujours provisoirement la troisième place, Domenico Pozzovivo et Jan Hirt sont quant à eux respectivement 20ème et 25ème.

« C’était une journée spéciale pour moi, dans ma région natale, et une étape particulièrement difficile en raison du départ très intense. La rude et longue bagarre pour l’échappée sur le parcours en montagnes russes a conduit le peloton en file indienne pendant de nombreux kilomètres. C’est pourquoi je devais rester concentré mais j’ai pu ressentir une certaine émotion sur ces routes que je connais si bien pour les avoir arpentées étant gamin. »  « La condition est bonne à l’issue de cette première semaine. L’objectif de terminer dans les dix premiers au classement général demeure raisonnable à mes yeux, l’enjeu sera de pouvoir limiter la casse lors des jours où je me sentirai un peu moins bien. Gagner une étape ? Nous verrons, ma priorité reste le classement mais pourquoi pas tenter dans une étape comme dimanche au sommet du Blockhaus. »

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner