INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Tour du Finistère

Nouveau weekend breton pour IWG


Une semaine après avoir obtenu un podium dans le Morbihan, l’équipe Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux retourne en Bretagne ce weekend, avec deux classiques dans le département du Finistère.

Samedi, le Tour du Finistère (1.1) emmènera les coureurs sur un parcours de 196 kilomètres autour de Quimper, qui chaque année s’avère particulièrement sélectif. Vainqueur en 2016 et troisième en 2019, Baptiste Planckaert s’était classé 5ème l’an dernier au sein d’un peloton de trente coureurs.

Après 156 kilomètres, les coureurs rejoindront le circuit local quimpérois qui comprend l’enchaînement des côtes de la Voie Romane (1 km à 5,2%) et Meilh Stang Vihan (700 m à 6%). C’est au sommet de cette côte que sera jugée l’arrivée, au terme du quatrième tour.

Le lendemain, la classique des Boucles de l’Aulne (1.1) arpente trois circuits autour de la commune de Châteaulin. Comme la veille, des courtes ascensions sillonnent le tracé de 175 kilomètres, dont celle de Menez Quelerc’h (2,9 km à 6%) dans le second circuit.

Sur ses deux dernières participations à l’épreuve, Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux est toujours parvenue à placer un coureur parmi les cinq premiers. En 2018, quatre coureurs s’étaient même classés dans le top 10.

Pour ces deux épreuves de Coupe de France, la sélection de six coureurs dirigée par Pieter Vanspeybrouck sera composée de Jan Bakelants, Théo Delacroix, Laurens Huys, Hugo Page, Baptiste Planckaert et Kévin Van Melsen.

« Ces deux manches de Coupe de France incarnent parfaitement les épreuves bretonnes. L’arrivée à Quimper samedi est plus raide qu'à Châteaulin, mais le parcours des Boucles de l’Aulne n’en est pas moins sélectif avec notamment une ascension de 2,6 kilomètres. Notre sélection possède les arguments nécessaires pour bien figurer sur ce genre de circuit. Je pense notamment à Baptiste Planckaert, qui a brillé par le passé sur ces classiques, il est en forme et il a les qualités pour jouer le haut du tableau.  Notre intention sera de l'amener dans les meilleures conditions pour négocier le final. Il faudra pour cela être attentif aux mouvements de course, Baptiste lui-même est conscient que l’on peut s’attendre à ce que la course se décante tôt. Le passé nous a appris que les équipes françaises sont capables d’exploiter le parcours à des moments inattendus. »

Pieter Vanspeybrouck (Sports Director) Tweet

RESULTS

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner