INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Vuelta a Espana

Odd Eiking : « Courir en tant que leader m’a fait grandir »


La deuxième journée de repos de l’équipe Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux sur le Tour d’Espagne (2.WT, 14/08-5/09) était teintée de rouge. Rouge, en référence au maillot de leader de la course, dont Odd Christian Eiking a pris possession depuis la dixième étape, menant à Rincon de la Victoria. Grâce à un superbe travail collectif, le Norvégien a été en mesure d’imiter son coéquipier Rein Taaramäe et de porter à huit le nombre de jours en tête du classement général par un coureur de l’équipe alignée sur le Tour d’Espagne pour la toute première fois.


Le directeur sportif Valerio Piva et Odd Christian Eiking font le point, à l’aube de la dernière semaine qui réserve notamment les arrivées au sommet de Lagos de Covadonga et de l’inédit Alto d’El Gamoniteiru, lors d’une conférence de presse organisée à Santander (Cantabrie).


Courir en tant que leader du Tour d’Espagne m’a fait grandir en tant que coureur, et il en est de même pour mon équipe. Ensemble, nous avons été en mesure de contrôler la situation jusqu’à présent. Je me sens mieux chaque jour, je sais en plus que je suis entouré d’une équipe solide et motivée pour défendre cette position. Plus nous nous rapprochons de Saint-Jacques de Compostelle, plus la confiance grandit. Cela nous pousse à nous surpasser, et qui sait, peut-être pourrons-nous continuer de surprendre. Nous bénéficions grandement de l’expérience de nos directeurs sportifs pour prendre des décisions et prêter attention à chaque détail. Il sera sans doute difficile de garder le maillot dans la haute montagne. Si je dois le céder, je continuerai à survivre le plus longtemps possible. Avec Louis Meintjes, nous avons des chances de terminer dans le top 10. Quoi qu’il arrive sur cette troisième semaine, notre Vuelta est d’ores et déjà une réussite !

J’ai pu faire connaissance avec Odd cet hiver, et je savais qu’il détenait un grand potentiel. C’est un coureur moderne, au profil explosif, qui a un sens du positionnement et qui sait grimper. Pour diverses raisons, notamment car il a été malade, il n’a pas eu l’occasion de s’exprimer pleinement en début de saison. Le mois dernier, nous nous sommes retrouvés sur le Tour de Wallonie, où il a fait preuve d’une excellente condition. Il m’avait fait part de son intention de bien figurer sur les routes de la Vuelta. Avec sa 7ème place à San Sebastian et sa 2ème place de l’Arctic Race of Norway, il a démontré qu’il était bien préparé. Le voir porter le maillot rouge de leader depuis six jours maintenant témoigne de ses qualités. Nous serons confrontés aux meilleurs coureurs du monde sur un terrain montagneux dans les prochains jours et nous sommes curieux de voir jusqu’où son potentiel le mènera. Cela reste une énigme pour nous tous !

Valerio Piva (Sports Director) Tweet

RESULTS

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner