INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Giro d'Italia

Pas de temps perdu pour nos grimpeurs après une étape très nerveuse


Malgré un risque permanent de bordures sur le parcours intégralement plat de la onzième étape du Tour d’Italie (2.UWT), un peloton compact a sprinté pour la victoire dans les rues de Reggio Emilia ce mercredi.

L’omniprésence du vent a suscité de la nervosité, les coureurs d’Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux ont couru groupés autour de leurs grimpeurs Domenico Pozzovivo et Jan Hirt pour leur permettre de rallier l’arrivée sans concéder de temps, à l’abri des incidents.

Au terme des 203 kilomètres, les sept coureurs de la World Team belge sont parvenus à leurs fins, Pozzovivo et Hirt occupent donc toujours les huitième et quatorzième places du classement général provisoire.

« Face à la nervosité qui régnait dans le peloton en raison de la présence du vent, nos coureurs sont restés groupés. Ils ont fait en sorte d’amener Domenico Pozzovivo et Jan Hirt à l’abri des nombreux pièges que peuvent contenir une étape de transition comme aujourd’hui et ce, sans perdre de temps. Pour les deux prochains jours, une échappée a des chances de se disputer les honneurs et nous sommes déterminés à mettre en avant le comportement offensif qui nous caractérise. Je pense notamment à Lorenzo Rota ou Loïc Vliegen, qui auront l'opportunité dès ce jeudi d'affronter les meilleurs coureurs lors de la finale des étapes vallonnées. La douzième étape convient à leurs caractéristiques.  Comme la première semaine nous l’a appris, les purs sprinteurs ont difficile à s’accrocher dans les étapes accidentées, je suis donc optimiste quant à leurs chances. »

Valerio Piva (Sports Director) Tweet

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner