INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Tour de Suisse

Pasqualon 4e au sprint après un final exigeant


En dépit d’un final difficile, Andrea Pasqualon s’est accroché et il a pu sprinter pour la deuxième place à l’issue de la deuxième étape du Tour de Suisse, disputée ce lundi entre les localités de Küsnacht (Zürich) et Aesch (Bâle-Campagne).

Longue de près de 200 kilomètres, cette étape comportait les ascensions de Gempen, Eichenberg et du Challpass en deuxième moitié. Elles ont été gravies à vive allure par le peloton, dans l’espoir de revenir sur l’échappée matinale, mais un rescapé a finalement pu s’imposer en solitaire.

Bénéficiant des relais de Georg Zimmermann, Andrea Pasqualon a ensuite pris la troisième place du peloton au sprint, soit la quatrième place de l’étape. Domenico Pozzovivo, qui a rallié la ligne dans le temps de son compatriote, occupe la neuvième place du général.

« Au lendemain de l'étape inaugurale qui s’est avérée sélective, peu d'équipes semblaient convaincues que les sprinteurs allaient se disputer la victoire aujourd'hui. Le groupe de tête a bénéficié d’une grosse avance, Georg Zimmermann s'est sacrifié pour moi afin de réduire l'écart avec les fuyards. Je me sentais bien, je sais que ma condition s’améliore. Ce n’est que dans le dernier kilomètre de l’ascension de Challpass que j'ai dû puiser loin dans mes réserves pour m’accrocher. Malheureusement, un échappé a résisté au retour du peloton et nous sommes arrivés trop tard pour la victoire. Demain je m'attends à une arrivée groupée avec tous les sprinteurs au rendez-vous. Notre équipe jouera la carte Alexander Kristoff tout en continuant à protéger les intérêts de Domenico Pozzovivo. Il fait bonne impression et je pense qu'il a la capacité et la forme pour finir parmi les cinq premiers du classement final. »

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner