INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

GP de Denain

Q. Hermans assure le spectacle pour sa dernière sur route


Les hommes dirigés par Hilaire Van der Schueren et Steven de Neef avaient rendez-vous ce mardi avec les pavés de la Porte du Hainaut, à l’occasion du GP de Denain (1.Pro, 21/09). À douze jours de Paris-Roubaix, les représentants de l’équipe Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux ont pleinement exploité cette dixième manche de Coupe de France où six secteurs étaient à accomplir à deux reprises, pour un total de 20 kilomètres de revêtement pavé.


À commencer par le spécialiste du cylocross Quinten Hermans, qui à l’instar de son coéquipier Corné van Kessel une semaine plus tôt sur le Championnat des Flandres, a marqué le coup pour sa dernière compétition sur route de la saison. Le coureur de 26 ans avait en effet accroché un groupe de 12 hommes forts qui s’était détaché dans le troisième secteur, avalant et laissant sur place l’échappée matinale. Friand lui aussi des épreuves sur routes non-asphaltées, Taco van der Hoorn a su reprendre contact avec le peloton malgré une chute, et même contre-attaqué dans le deuxième passage du secteur de Maing à Quérénaing, tronçon emprunté par l’Enfer du Nord le 3 octobre prochain.


Un peloton déterminé à en venir au sprint massif a cependant annihilé toutes les tentatives à l’approche de la ligne d’arrivée. Aux côtés de Baptiste Planckaert, l’homme désigné pour l’exercice, quatre coéquipiers étaient encore présents dans un peloton fortement réduit, en l’occurrence Hermans, van der Hoorn, Wesley Kreder et Aimé De Gendt. À l’issue d’une course haletante d’un peu moins de cinq heures, Planckaert a pris la huitième place, De Gendt a quant à lui terminé 15ème.


« Les tronçons pavés se succédaient très rapidement, arrivé au troisième le peloton a explosé. Dans le solide groupe de tête dont je faisais partie, j'ai réussi à réagir à l'attaque décisive. J’ai cependant dû puiser loin dans mes ressources pour effectuer la jonction sur Dewulf et Kwiatkowski, et je l’ai payé dans le dernier secteur pavé. Certes, ma tentative n’a pas pu aller au bout, mais j’ai grandement apprécié ma dernière course sur route de la saison. J’ai beaucoup travaillé pour satisfaire mes ambitions plus tôt dans l’année, et aujourd’hui c’était agréable de jouir d’un rôle d’électron libre. J’ai énormément appris lors de cette première année dans le World Tour, entre autres le fait que j’ai les capacités pour jouer les premiers rôles dans des épreuves de haut niveau, mais aussi d’un point de vue tactique pour pouvoir porter mes efforts à bon escient. C’est avec la satisfaction d’une campagne sur route bien accomplie que je me rends à présent sur les labourés ! »

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner