INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Belgium Tour

Q. Hermans : « Notre force collective sera notre atout »


De mercredi à dimanche, Intermarché-Wanty Gobert Matériaux disputera son tour national, qui s’articule cette année en cinq étapes à travers sept provinces. La 91ème édition du Belgium Tour (2.Pro) reste fidèle à la tradition avec une étape dans les Ardennes flamandes, deux journées adaptées aux sprinteurs, un contre-la-montre individuel et une étape reine au cœur des Ardennes wallonnes.

L’épreuve s’élancera depuis Merelbeke en direction des Ardennes flamandes, où le peloton rencontrera le Haaghoek, le Leberg, le Berendries et le Tenbosse, avant d’entamer les quatre tours de circuit local de Maarkedal, comprenant chacun le Berg ten Houte.

Le deuxième jour, le peloton traversera les plaines ouvertes du Waasland et du Meetjesland en partant de Beveren, avant de rejoindre la traditionnelle arrivée  sur le Wandelaar à Knokke-Heist. Le lendemain, la Basilique de Scherpenheuvel-Zichem et l’Abbaye d’Averbode seront le décor du contre-la-montre technique de 11,8 kilomètres.

Samedi, l’étape reine au cœur des Ardennes sera divisée en quatre boucles de 44 kilomètres autour de Durbuy, comprenant chacune six ascensions : Champs des Hêtres (2,1 km à 2,7%), Côte de Petit Somme (2,2 km à 5,8%), Côte de Bende (2,6 km à 4,3% ), Côte de Hermanne (2,2 km à 5,8%), le Grand Houmart (1 km à 4,9%) et le Mur de Durbuy (1,2 km à 6,2%) où sera jugé l’arrivée. La dernière course à étapes de la World Team avant le Tour de France s’achève par une étape taillée pour les sprinteurs vers Beringen. 

Les Belges Quinten Hermans (2018) et Loïc Vliegen (2019) ont tous deux terminé huitième de leur tour national et viseront à nouveau un solide classement final. Leur compatriote Gerben Thijssen pourra s’appuyer sur son poisson-pilote Boy van Poppel dans les sprints. Sven Erik Bystrøm, Lorenzo Rota et Taco Van der Hoorn complètent la sélection dirigée par Valerio Piva, Hilaire Van der Schueren et Frederik Veuchelen.

« Il y aura de nombreux sprinteurs au départ du Tour de Belgique, par conséquent je m'attends à ce que les étapes soient particulièrement cadenassées. Dès lors, le contre-la-montre et l'étape reine au cœur des Ardennes devraient décider du classement général. J’habite à sept kilomètres d’Averbode, où se tiendra le contre-la-montre. Je connais chaque virage du parcours et je sais à quelle vitesse je dois aborder chaque tronçon pour maintenir mon rythme. Cet avantage me sera sans aucun doute bénéfique pour mes ambitions au général. Grâce aux tests aérodynamiques effectués avec l’équipe cet hiver, j’ai progressé dans ce domaine d’un point de vue technique. J’espère pouvoir améliorer ma 7ème place sur le chrono de l’édition 2018. » « Pour l'étape ardennaise, notre force collective sera un atout que nous pourrons exploiter. J'ai pu en témoigner sur des compétitions comme le Trofeo Laigueglia ou plus récemment le Giro dell'Appenninno. L’équipe a toujours été bien représentée en finale, à l’initiative. Lorenzo Rota, Loïc Vliegen, Sven Erik Bystrøm et moi-même serons présents lorsque la route s’élève, et nous partageons un style de course offensif. J’ai hâte d’évoluer à leurs côtés afin de faire briller nos couleurs sur notre tour national. »

Stage 1 (15/06): Merelbeke – Maarkedal (169,9km)
Stage 2 (16/06): Beveren – Knokke-Heist (178,9km)
Stage 3 (17/06): Scherpenheuvel-Zichem – Scherpenheuvel-Zichem (11,8km) (= TT)
Stage 4 (18/06): Durbuy – Durbuy (175,2km)
Stage 5 (19/06): Gingelom – Beringen (182,1km) 

RESULTS

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner