INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Liège-Bastogne-Liège

Quinten Hermans (2ème) offre le premier podium sur un Monument


Exactement une semaine après l’impressionnante prestation collective sur Paris-Roubaix, Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux a une nouvelle fois joué les premiers rôles ce dimanche à l’occasion de Liège-Bastogne-Liège (1.UWT), 108ème du nom.

Fort de seulement huit jours de course en 2022, le Belge Quinten Hermans a décroché la deuxième place de la Doyenne des classiques au terme des 257 kilomètres de course disputés en plus de six heures, remportant le sprint du peloton arrivé 48 secondes derrière le vainqueur.

En début de course, son coéquipier Baptiste Planckaert avait réussi à intégrer l’échappée de onze coureurs après une longue bataille, permettant à la World Team belge d’être représentée à l’avant de Liège-Bastogne-Liège pour la deuxième année consécutive.

Présent aux avant-postes jusqu’à la Côte de Stockeu, Planckaert a ensuite dépanné Simone Petilli et Jan Bakelants, victimes de la chute survenue dans la descente de La Haute-Levée, provoquant une scission du peloton à soixante kilomètres de l’arrivée.

Epargnés par cet incident, Quinten Hermans, Domenico Pozzovivo et Georg Zimmermann ont pu accompagner le reste du peloton jusqu’au pied de La Redoute. Hermans a tenu avec les meilleurs grimpeurs jusque dans les pentes de La Roche-aux-Faucons, devant céder le groupe de poursuite d’une dizaine d’hommes en chasse derrière Evenepoel.

Au caractère, le spécialiste du cyclo-cross est revenu sur ce groupe dans la portion en descente menant vers l’arrivée, lui permettant de sprinter pour la deuxième place. Dans les derniers hectomètres, Quinten Hermans a dépassé le champion de Belgique Wout Van Aert pour se hisser à la deuxième place d’un podium intégralement belge.

Ce faisant, Hermans obtient le premier podium de l’histoire de l’équipe sur un Monument, le vingtième de la saison pour la World Team belge. Bien que victime d’une crevaison entre le Col du Rosier et la Côte de Desnié, Pozzovivo a pu reprendre contact avec les meilleurs et a rallié la ligne en 26ème position.

« Le scénario parfait s’est produit aujourd'hui ! À aucun moment de la course, je n'ai eu à gaspiller de l’énergie. Et cela, je le dois notamment au travail de mes coéquipiers, Jan Bakelants en particulier, qui m'ont toujours bien positionné dans les ascensions. Ainsi, j’ai pu aborder la phase finale avec les meilleurs. Dans la première partie de La Roche-aux-Faucons, je me sentais plutôt bien, je puisé loin en moi et me maintenait aux environs de la septième place. Cependant, dans la deuxième partie, j'ai eu du mal et j'ai cédé. Pendant un moment, j'ai cru que ma course pour un accessit était terminée, mais j'ai continué à me battre et j'ai su faire la jonction. » « Je savais qu'après une course difficile, j’étais capable de livrer un bon sprint. Mais je suis quand même surpris de battre un coureur comme Wout Van Aert. C'était un vrai combat pour obtenir sa roue, mais j'étais déterminé et je voulais absolument sprinter dans son sillage. J'ai senti que j'avais encore des réserves dans les jambes pour le dépasser et j'ai remporté le sprint. J'étais déjà satisfait de cet exploit, mais c’est seulement quelques minutes plus tard que j'ai compris avoir obtenu la deuxième place dans un Monument. C'est un honneur pour moi de rejoindre ces deux champions sur le podium ! » « La réussite de nos coéquipiers dans les classiques pavées a créé une magnifique dynamique dans l'équipe, qui a motivé notre groupe de grimpeurs à poursuivre sur cette lancée. Pour cause de maladie, notre sélection pour les classiques ardennaises a été chamboulée et notre préparation a été perturbée. Malgré ces contretemps, nous avons réussi à clôturer notre printemps des classiques sur le podium. Ce n’est sans doute pas une coïncidence si nous parvenons à jouer le haut du tableau dans les classiques pavées ou ardennaises, quels que soient les coureurs. C’est le résultat d’un travail acharné dans les coulisses de tous les membres de l’équipe. J'ai moi-même beaucoup investi dans ma préparation pour être le plus performant possible et c'est formidable d’en récolter les fruits sur une telle épreuve ! »

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner