INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Strade Bianche

S. Petilli (9ème) : « Nous avons de nouveau répondu présent collectivement »


Ce samedi, Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux avait rendez-vous avec l’une des épreuves les plus spectaculaires du calendrier : la classique de Strade Bianche (1.UWT), où onze secteurs de « routes blanches » couvraient plus de 60 kilomètres du tracé dessiné autour de Sienne (Toscane).


Le Néerlandais Taco van der Hoorn, auteur d’une performance impressionnante sur Kuurne-Bruxelles-Kuurne dimanche dernier, avait une fois de plus flairé le bon coup en intégrant l’échappée matinale de sept coureurs, renforcée un peu plus tard par deux autres éléments. Ensemble, ces neuf hommes ont profité d’une avance maximale de près de quatre minutes à l’issue des trois premiers secteurs inclus dans la première heure de course.


Alors que le rythme avait accéléré dans le peloton dans le cinquième secteur, une chute a impliqué une dizaine de coureurs, dont Lorenzo Rota et Quinten Hermans. Distancés à deux minutes du peloton suite à cet incident, les deux hommes ont pu faire la jonction avant le septième secteur, aidés par leur coéquipier Simone Petilli.


L’inoxydable Taco van der Hoorn a poursuivi son épopée à l’avant de la course jusqu’à l’entrée du huitième secteur de Monte Sante Marie, soit à 50 kilomètres de l’arrivée, mettant fin à une présence de plus de 130 kilomètres aux avant-postes. Les favoris ont accéléré immédiatement après, et le duo transalpin Rota et Petilli a lutté dans le groupe de poursuite derrière Pogacar, parti dans la descente.


À l’issue d’une dernière heure de course menée tambour battant, Simone Petilli a jailli dans le final pour décrocher la neuvième place, soit le premier coureur italien à rallier la Piazza del Campo de Sienne. Arrivé peu après, son compatriote Lorenzo Rota a terminé treizième malgré des douleurs à la main suite à sa chute.


« Notre solide performance collective à Laigueglia mercredi dernier et la forme affichée par notre leader Lorenzo Rota nous ont conféré beaucoup de confiance au départ de Strade Bianche. Et tout avait très bien commencé avec la présence de Taco van der Hoorn dans le groupe de tête. Derrière, nous avons essayé de survivre en roulant le plus intelligemment possible. Malgré sa chute, Lorenzo était encore très fort aujourd’hui. Ensemble, nous avons bataillé dur dans la finale pour combler l'écart avec les contre-attaquants, mais peu de coureurs étaient enclins à collaborer. Il y a donc eu une succession d'attaques et c'est de cette façon que j'ai réussi à finir dans le top dix. Compte tenu de son excellente course, Lorenzo méritait certainement ce résultat. Nous pouvons conclure, je le pense, que nous avons répondu présent collectivement encore aujourd’hui.  »

« Ça fait du bien d'être de retour en Italie ! Ce fut une journée difficile au sein de l’échappée matinale, mais j'ai profité des nombreux encouragements tout au long de cette belle épreuve. Notre intention était d'anticiper afin d’aider nos leaders en finale et j'ai constamment coopéré dans le but de maintenir l’écart, mais derrière le rythme était tout aussi élevé dans le peloton . Malheureusement, nous avons été repris dans la montée du Monte Sainte Marie et je n'ai donc pas eu la chance prêter main forte à mes coéquipiers. À l’arrivée, le résultat de Simone et Lorenzo est remarquable, je me réjouis de cette journée. À présent, je me rendrai sur Tirreno-Adriatico avant de retrouver les classiques belges, où j’ai bien l’intention de retenter ma chance à l’offensive ! »

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner