INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Tour de France

Taco van der Hoorn à un boyau de la victoire


Le Néerlandais Taco van der Hoorn est passé à quelques centimètres de la victoire sur la cinquième étape du Tour de France, qui comportait 19,4 kilomètres de pavés répartis en onze secteurs entre Lille et Wallers-Arenberg.

Fidèle à lui-même, le coureur de la World Team s’était lancé dans une échappée qui est allée au bout. Initialement six, ils n’étaient plus que quatre à la sortie du dernier secteur, celui de Hasnon à Wallers, situé à 7 kilomètres de l’arrivée.

Ces quatre hommes se sont disputé la victoire dans le dernier kilomètre, l’Américain Neilson Powless a porté son attaque sous la flamme rouge, repris à 500 mètres par Edvald Boasson Hagen, avant que Taco van der Hoorn n’entame son sprint à 300 mètres. Au jeté de vélo, il échoue d’un boyau face à Simon Clarke, vainqueur de l’étape.

« Si près du but. J’ai presque remporté une étape du Tour de France. Échouer de si peu, c’est bien sûr une déception. J’avais planifié cette échappée depuis le jour où le parcours du Tour avait été dévoilé. Je savais qu’il y avait une chance aujourd’hui, car le peloton était davantage préoccupé à protéger les leaders du général plutôt que de reprendre l’échappée. Je suis donc parti immédiatement, et notre groupe de six a très bien collaboré, nous avions un rythme constamment élevé pour maintenir le peloton à distance. Quand nous avions trois minutes, je pensais que c'était jouable, mais face à des coureurs véloces comme Clarke ou Boasson Hagen, la tâche ne serait pas simple.  À la fin, j'ai profité de la vitesse de mes concurrents pour lancer mon sprint, sans doute un peu trop tôt. Clarke est revenu à ma hauteur sur la ligne. J'ai attendu le verdict pendant plusieurs minutes. Cela se joue pour quelques centimètres entre Simone Clarke et moi. Mais entre finir deuxième et gagner, la différence est énorme. »

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner