INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Paris-Roubaix

Taco van der Hoorn : « La classique qui me convient le mieux »


Après 903 jours d’attente depuis la dernière édition datant du 19 avril 2019, le peloton retrouvera ce dimanche les pavés de Paris-Roubaix (1.WT, 3/10). Régulièrement conviée à la « reine des classiques » par le passé, l’équipe Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux participera pour la sixième fois de son histoire à l’Enfer du Nord. Cette 118ème édition comporte trente secteurs au revêtement pavé, répartis sur le parcours de 257,7 kilomètres menant droit à la prestigieuse arrivée sur le vélodrome de Roubaix.


Après le départ depuis Compiègne, les coureurs accompliront 96,3 kilomètres avant de rencontrer le premier secteur pavé de la journée, celui de Troisville (Inchy). Comme le veut la tradition, les secteurs à la difficulté maximale de la Trouée d’Arenberg (secteur n°19 à 95,3 km de l’arrivée), Mons-en-Pévèle (secteur n°11 à 48,6 km de l’arrivée) et du Carrefour de l’Arbre (secteur n°4 à 17,2 km de l’arrivée) seront les principales attractions du quatrième monument de la saison. Au total, le peloton sera confronté à 55 kilomètres de secteurs pavés, le tout dans des conditions météorologiques annoncées pluvieuses.


Parmi les coureurs qui représenteront Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux ce dimanche, quatre ont pu bénéficier d’une répétition générale sur les pavés du Grand Prix de Denain deux semaines plus tôt. Aimé De Gendt, Wesley Kreder, Baptiste Planckaert et Taco van der Hoorn ont en plus effectué ce jeudi la reconnaissance des secteurs pavés répertoriés entre Capelle et le Carrefour de l’Arbre, aux côtés de Tom Devriendt, Kévin Van Melsen et Pieter Vanspeybrouck, qui complètent la sélection dirigée par Hilaire Van der Schueren et Steven De Neef.


« De toutes les grandes classiques, Paris-Roubaix est sans doute celle qui me convient le mieux. Lors de mes deux précédentes participations, je n’ai pas eu l’occasion de le démontrer et j’aspire à ce que la troisième fois soit la bonne. J’ai joué de malchance lors de mes débuts en 2017, en étant victime d’une crevaison et contraint de changer de vélo. Il y a deux ans, je devais contrôler les échappées tôt dans la course au service du leader Wout Van Aert. De ces expériences, j’ai appris qu’il fallait de la force mais aussi de la chance, ne serait-ce que pour intégrer l’échappée matinale. Mes sensations à Denain ont conforté ma confiance de pouvoir jouer un rôle jusque dans la finale de cette classique si exigeante. Ce jeudi, j’ai peaufiné ma préparation avec un entraînement de six heures sur les pavés et je me sens prêt. Je donnerai le meilleur de moi-même en espérant que la chance soit au rendez-vous. »

Sélection :
Aimé De Gendt
Tom Devriendt
Wesley Kreder
Baptiste Planckaert
Taco van der Hoorn
Kévin Van Melsen
Pieter Vanspeybrouck

Direction Sportive :
Hilaire Van der Schueren
Steven De Neef

Photo : Francis Gravel

RESULTS

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner