Tour de Wallonie

Top 5 pour Pasqualon, journée productive pour Hermans

Initialement prévue en province de Liège puis annulée, la deuxième étape du Tour de Wallonie a finalement été organisée sur le Circuit automobile de Zolder. Les coureurs devaient accomplir 30 tours de 4 kilomètres, faisant de cette étape en ligne la plus courte de l’épreuve depuis le début du 21ème siècle. Trois sprints intermédiaires, situés après 8, 16 et 24 tours, octroyaient chacun des secondes de bonification.

Et c’est justement le Belge Quinten Hermans, 7ème du classement général au départ grâce à la seconde de bonification acquise la veille, qui est immédiatement parti avec six autres coureurs dans une tentative d’échappée, qui s’est avérée fructueuse. Hermans a de nouveau fait une bonne opération, puisqu’il a remporté le premier sprint intermédiaire et terminé deuxième du suivant, engrangeant cinq autres secondes de bonification.

Maintenu autour d’une minute par le peloton, le groupe de tête s’est désorganisé et l’échappée de Quinten Hermans a pris fin avant le troisième sprint intermédiaire. L’équipe Intermarché-Wanty-Gobert, unie toute la journée autour de Andrea Pasqualon, préparait alors le sprint pressenti. L’Italien a finalement pris la cinquième place à l’arrivée, la victoire revenant à Jakobsen (Deceuninck). À l’issue d’une journée productive, Quinten Hermans occupe la 5ème place du classement général.

Je suis très content d'avoir pu prendre 5 secondes de bonus aujourd'hui, sans trop gaspiller d'énergie. Le Tour de Wallonie se décide souvent pour une question de secondes, comme je l'ai moi-même vécu en terminant deuxième il y a 3 ans, pour une seconde. Sachant que nous sommes ici avec un solide collectif, avec des coureurs comme Loïc Vliegen et Odd Eiking qui ont déjà gagné sur le TRW, je pourrai sans doute courir un peu plus sur la défensive. Nous avons vécu une journée de course étrange, sur ce circuit. Ce n’est pas facile lorsque l’on est habitué à des compétitions sur des routes ouvertes, mais compte tenu des circonstances, tout le monde se réjouit de pouvoir courir.

Quinten Hermans

SHARE ARTICLE

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email