INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Trofeo Pollença - Port d'Andratx

Troisième top 10 en trois jours pour Goossens


C’est un final explosif qui attendait les coureurs ce samedi, à l’occasion du Trofeo Pollença – Andratx (1.1, 29/01), avant-dernière épreuve du Challenge de Majorque. Avec une rampe de 2.5 kilomètres à plus de 8% de moyenne, les puncheurs ont pu s’illustrer et une fois de plus le Belge Kobe Goossens s’est distingué en accrochant la neuvième place, soit son troisième top 10 en autant de jours de course.


Les coureurs dirigés par Aike Visbeek et Pieter Vanspeybrouck ont à nouveau été à l’initiative dans cette classique au profil accidenté, tout d’abord en maintenant l’écart avec l’échappée matinale de onze coureurs, reprise à plus de 80 kilomètres de l’arrivée. Le scénario de course est ensuite resté indécis jusque dans la montée finale, car les multiples tentatives auxquelles ont notamment participé Jan Bakelants et Loïc Vliegen, n’ont jamais pu jouir d’une avance conséquente.


Un peloton réduit à une quarantaine de coureurs a ainsi abordé les deux derniers kilomètres en montée, et Goossens a une fois de plus répondu présent parmi les meilleurs lorsque la route s’élève. Son coéquipier Biniam Girmay, 19ème à l’arrivée, a terminé meilleur jeune de la course.


Jan Bakelants, Biniam Girmay, Alexander Kristoff, Andrea Pasqualon, Adrien Petit et Kévin Van Melsen composent la sélection au départ du Trofeo Playa de Palma ce dimanche, épreuve de clôture du Challenge de Majorque. Les sprinteurs auront pour défi de survivre au Coll de Sa Creu (9,1km à 3,2%), situé à 35 kilomètres de l’arrivée, en vue de se disputer la victoire à l’issue des 169 kilomètres.


« Il s'agit du troisième excellent résultat d'affilée pour Kobe, et selon moi il aurait pu se rapprocher encore davantage du podium en retardant son effort. Je suis persuadé que nous le verrons régulièrement cette saison lorsque la route s’élève, car nous avons clairement vu cette semaine qu'il a fait un énorme pas en avant. Au pied des montées, il a par ailleurs toujours été bien déposé par ses coéquipiers. Le fait que nous soyons encore là avec cinq coureurs dans la finale d'une course aussi difficile témoigne de la qualité du groupe dans son ensemble. C'est bon pour la confiance ! »

Aike Visbeek (Performance Manager) Tweet

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner