INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Tour de France

Un accueil mémorable dans la ville de Binche


Ce jeudi, Binche accueillait le départ de la sixième étape du Tour de France, la plus longue de cette 109ème édition. La cité chère à l’équipe Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux a réservé un accueil particulièrement chaleureux à ses coureurs, qui s’élançaient pour 220 kilomètres en direction de Longwy (Lorraine), avec une arrivée explosive au sommet de la Côte des Religieuses (1,6 km à 6%).

Deuxième la veille au terme d’une étape mémorable sur les pavés du Nord, le Néerlandais Taco van der Hoorn était une nouvelle fois l’un des premiers attaquants de la journée, participant aux tentatives d’échappée au même titre que son coéquipier Georg Zimmermann, au cours d’une première heure de course particulièrement nerveuse.

La force du vent a en effet provoqué la création de bordures, puis une échappée de trois coureurs a fini par se dégager, dont le maillot jaune. Ce trio a animé la longue journée en tête, avant que le peloton ne reprenne le dernier rescapé à 10 kilomètres du terme et se dirige vers la montée finale, elle-même précédée par trois autres courtes côtes. 

Cette succession rapide de difficultés a conduit un peloton d’une trentaine d’unités au pied de la Côte des Religieuses. Le Sud-Africain Louis Meintjes et l’Italien Andrea Pasqualon ont franchi la ligne à 26 secondes du vainqueur Tadej Pogačar, respectivement 29ème et 30ème positions. Le second cité est 18ème du général, tandis que Meintjes occupe provisoirement la 39ème place à la veille d’une arrivée au sommet de La Planche des Belles Filles.

« J'ai hâte d'aborder les premières montagnes de ce Tour de France après cette entrée en matière composée d’étapes plates. Cela fait un moment que je n'ai pas goûté aux véritables cols, tout comme mes adversaires bien sûr, donc ce sera certainement une journée intéressante demain. J’ai gravi La Planche des Belles Filles à plusieurs reprises sur le Tour, et je me souviens que l’approche est assez technique. Tout comme l’étape difficile que nous venons de conclure, il faudra être vigilant. Mes coéquipiers seront là pour me permettre de franchir la phase initiale sans heurts, et m’assurer d’entamer le pied de l’ascension bien positionné. J’espère pouvoir profiter de mes bonnes sensations en montagne afin de poursuivre mon chemin vers l’objectif d’un top 10 au classement général une fois arrivés à Paris. »

RESULTS

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner