INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Strade Bianche

Un collectif solide autour de Lorenzo Rota


Trois jours après l’ouverture du calendrier cycliste italien sur le Trofeo Laigueglia, Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux se rend ce samedi sur l’une des épreuves transalpines les plus emblématiques avec la classique de Strade Bianche (1.UWT). Les célèbres « routes blanches » seront l’attraction du parcours de 184 kilomètres dessiné autour de Sienne (Toscane), avec pas moins de onze secteurs non-asphaltés couvrant un total de 63 kilomètres.


Cette 16ème édition renoue avec la même configuration que les précédentes, ainsi plusieurs secteurs clés présentent une pente moyenne importante en plus de leur revêtement en gravier. Notamment le secteur 7, situé peu après mi-parcours, emmène les coureurs sur les flancs du Colle Pinzuto avec des pentes maximales atteignant les 15%. Le dernier secteur arpente les flancs du Tolfe, montée courte avoisinant les 20% sur ses pentes les plus raides. Comme à l’accoutumée, une dernière bosse de 12,4% de moyenne précède l’arrivée jugée à la Piazza del Campo de Sienne.


La sélection dirigée par Valerio Piva ce samedi sera, à une exception près, identique à celle qui a brillé sur les routes du Trofeo Laigueglia trois jours plus tôt. Le Lombard Lorenzo Rota, quatrième mercredi, sera accompagné de ses compatriotes Domenico Pozzovivo et Simone Petilli. À leurs côtés figurent les Belges Jan Bakelants et Quinten Hermans ainsi que le Français Théo Delacroix. Le Néerlandais Taco van der Hoorn, présent le weekend dernier sur les classiques belges, vient leur prêter main forte. Outre sa victoire d’étape à Canale lors du dernier Giro, van der Hoorn s’était classé neuvième de l’étape de Montalcino qui elle aussi empruntait les « routes blanches ».


« J'ai vu  un collectif particulièrement solide à l’œuvre sur le Trofeo Laigueglia, autour du leader Lorenzo Rota. Afin d'entourer au mieux notre puncheur italien pour la finale des Strade Bianche ce samedi, ses coéquipiers auront pour consigne d'anticiper. Cela constituerait un sérieux avantage pour nous si un coureur comme Taco van der Hoorn, à l’image de Simone Petilli l'an dernier, pouvait aborder de cette manière la phase finale aux côtés de Lorenzo. Ce jeudi nous avons reconnu les 75 derniers kilomètres. Comme aucun changement de parcours n’est à signaler par rapport à l’édition précédente et que des conditions sèches sont annoncées, nous avons une idée claire sur la manière dont nous pourrons procéder pour réitérer nos belles prestations de ces dernières semaines. Personnellement, j'ai eu le privilège de suivre de près le succès de notre groupe de grimpeurs sur le Tour d'Oman et l'UAE Tour, mais je constate que nous concourrons pour la victoire sur tous les fronts. Ce n'est pas un hasard si nous sommes actuellement la cinquième meilleure équipe du classement UCI, à présent l’enjeu est de pouvoir maintenir ce rythme ! »

RESULTS

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner