INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Omloop het Nieuwsblad

Une sélection expérimentée autour de Alexander Kristoff


Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux disputera sa première course de la saison sur le sol belge ce samedi, à l’occasion du Circuit Het Nieuwsblad (1.UWT, 26/02). La traditionnelle épreuve d’ouverture, également la première classique du calendrier World Tour, emmènera les coureurs sur un parcours de 204 kilomètres comportant neuf secteurs pavés et treize monts au cœur des Ardennes flamandes.


Le tracé reliant Gand à Ninove est relativement similaire aux éditions précédentes, bien que le Molenberg, un des points stratégiques, n’y figure pas. Les choses sérieuses commencent après environ 100 kilomètres de course, à hauteur d’Audenarde, avec les pavés du Katteberg et du Holleweg. À 58 kilomètres de l’arrivée, le peloton empruntera ce même Holleweg par un autre versant avant d’entamer une succession rapide du Haaghoek, du Leberg, du Berendries et du Vossenhol. L’enchaînement Mur de Grammont-Bosberg, inclus dans les 20 derniers kilomètres, sera à nouveau le juge de paix de cette 77ème édition.


Ces deux dernières saisons, les couleurs de la World Team belge ont brillé dans la finale grâce à une offensive de Aimé De Gendt en 2020 et à une forte présence collective autour de Andrea Pasqualon l’an dernier. Les deux hommes seront présents ce samedi au sein d’une sélection expérimentée en soutien du Norvégien Alexander Kristoff. Son compatrioteSven Erik Bystrøm, le Belge Dimitri Claeys et le Français Adrien Petit comptent au moins six participations à la classique d’ouverture. Loïc Vliegen, qui a décroché son premier podium de la saison sur les routes non-asphaltées de Jaén, est le septième coureur de la sélection dirigée par Aike Visbeek, Steven De Neef et Hilaire Van der Schueren.


« La saison dernière, j’avais réussi à aborder le dernier kilomètre du Circuit Het Nieuwsblad dans une position très favorable, jusqu'à ce que mon vélo soit malheureusement endommagé par une chute qui m’a écarté du sprint. Le vent de face avait permis à un groupe conséquent de rallier l’arrivée et j'espère que ce scénario se répétera ce samedi, car c’est sans doute le plus favorable pour mes chances de victoire. Mes sensations étaient bonnes sur mes dernières courses et ma forme s’améliore comme je l’avais imaginé. J’attends donc avec impatience ces retrouvailles avec les classiques belges. Je ferai la reconnaissance de la finale ce vendredi avec Sven Erik Bystrøm et la direction sportive afin de régler les derniers détails de ma préparation. »

« Je suis très satisfait de l'avancée de notre préparation et j'ai constaté lors de la reconnaissance du parcours à quel point l'équipe était prête pour le week-end d'ouverture sur le sol belge. Notre stratégie pour ce samedi prend notamment en compte l'influence du vent et l'ajout de nombreuses routes étroites sur le tracé. Je m'attends à ce que les explications commencent tôt et qu'un groupe d’hommes forts se détache avant le Mur de Grammont. Mais la décision finale ne pourra intervenir qu'après l’enchaînement du Mur et du Bosberg, derniers obstacles de la journée, car les poursuivants auront l’opportunité de faire la jonction sur le tronçon menant vers Ninove. Tous ces éléments m’amènent à penser que le parcours devrait convenir à notre sélection emmenée par Alexander Kristoff. Nous ferons tout pour créer le scénario qui lui sera le plus favorable. »

Aike Visbeek (Performance Manager) Tweet

RESULTS

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner