INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Veenendaal - Veenendaal Classic

Veenendaal-Veenendaal Classic


Ce week-end, Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux convoquera sept coureurs sur la Veenendaal-Veenendaal Classic (1.1) samedi et sur l’Antwerp Port Epic (1.1) dimanche.

Samedi, la classique néerlandaise de Veenendaal se tiendra pour la première fois depuis 2019. Au total, les coureurs devront parcourir 198 kilomètres divisés en cinq tours de circuit, avec les courtes ascensions de Grebbeberg et Paardenveld comprises dans chacun des tours.

Un tout autre registre attend les participants de l’Antwerp Port Epic le lendemain. Après 55 kilomètres de traversée dans le polder anversois, 35 kilomètres de routes non-asphaltées et 28 kilomètres de secteurs pavés seront à parcourir le long de la frontière néerlandaise.

Le parcours, intégralement plat mais constamment exposé au vent, reste inchangé par rapport à la dernière édition qui avait vu Taco van der Hoorn sprinter pour la victoire face à Mathieu van der Poel au bout de 183 kilomètres.

Le Belge Gerben Thijssen, qui a récemment obtenu sa première victoire professionnelle sur les 4 Jours de Dunkerque, sera accompagné de son poisson-pilote Boy van Poppel, de Tom Devriendt, Corné van Kessel, Adrien Petit et Andrea Pasqualon. Samedi, Julius Johansen sera le septième élément de la sélection tandis que Dimitri Claeys sera aligné dimanche.

« Après ma première victoire professionnelle sur les Quatre Jours de Dunkerque, j'ai participé à deux kermesses avec mes coéquipiers du train de sprint, dans le but de parfaire nos automatismes. C’était la préparation idéale pour ce weekend. Nous avons une sélection particulièrement solide et expérimentée. Samedi, la classique de Veneendaal comporte plusieurs côtes et nous sommes prêts à faire face à tous les scénarios, qu’il s’agisse d’une course ouverte ou d’un sprint massif. » « De la pluie est annoncée et elle risque d’influer sur les événements. Pour ma part, j'espère jouer ma carte dans un sprint contre les cadors de la discipline. Boy van Poppel, Andrea Pasqualon ou encore Adrien Petit seront à mes côtés, pour un sprinteur on ne peut rêver de mieux. Le soutien de mes coéquipiers est inestimable, en particulier Boy qui est mon poisson-pilote habituel. Ses conseils sont précieux pour ma progression et il a joué un rôle crucial dans chacune de mes bonnes performances. Dimanche, ce sera l’occasion idéale pour moi de leur rendre la pareille sur l’Antwerp Port Epic ! »

RESULTS

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner