INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

Vuelta a la Region de Murcia

Vliegen 5ème : « Ces sensations m’avaient manqué »


Ce samedi, Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux entamait son triptyque dans la péninsule ibérique par le Tour de Murcie (1.1, 12/02), une classique longue de 188 kilomètres entre Fortuna et Puerto de Cartagena. Outre l’imposant Alto Collado Bermejo (17.5 km à 5%) situé à mi-parcours, les prétendants à la victoire devaient gravir l’Alto El Cedacero dont le sommet trônait à moins de 20 kilomètres de l’arrivée.


Le Belge Kobe Goossens, auteur de trois top 10 sur le Challenge de Majorque deux semaines plus tôt, s’est à nouveau illustré lorsque la route s’élève en accompagnant un quatuor de contre-attaque parti dans l’Alto Collado Bermejo. Ces hommes ont ensuite avalé l’échappée et abordé la longue descente avec une avance de près de 2 minutes.


Plusieurs équipes ont collaboré pour réduire l’écart dans un peloton bien écrémé, où figuraient encore Biniam Girmay, Jan Bakelants, Loïc Vliegen & Théo Delacroix. Mais le groupe Goossens continuait à opposer une forte résistance et c’est avec 30 secondes d’avance qu’ils ont entamé la dernière difficulté de jour. McNulty (UAE) s’est alors isolé en tête avant de se faire reprendre par la poursuite, forte d’une dizaine de coureurs dont Vliegen et Goossens, à 5 kilomètres de l’arrivée.


Finalement, l’Italien Covi (UAE) est sorti en contre à 5 kilomètres et a su tenir de justesse jusqu’à la ligne. Arrivé une seconde derrière la vainqueur, Loïc Vliegen a sprinté à une belle cinquième place. Goossens, avec sa tentative audacieuse dans les jambes, termine onzième.


« L’initiative de Kobe sur les flancs de la Cima Pantani semblait prometteuse, derrière je me trouvais dans un groupe de poursuivants d’une vingtaine de coureurs avec Biniam, Jan & Théo. Comme à Majorque, je me suis consacré à travailler pour Biniam mais le rythme était trop intense dans l’ascension finale pour qu’il sache basculer. Je suis heureux d’obtenir la cinquième place sur un sprint en légère descente, confronté à des coureurs comme Trentin. La forme et le coup de pédale sont au rendez-vous depuis mes débuts à Majorque, ce sont des sensations qui m’avaient manqué la saison dernière. Je suis motivé à l’idée de poursuivre ma mission au service de l’équipe et j’attends avec impatience les épreuves qui me correspondent dans les semaines à venir. »

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner