INTERMARCHÉ
WANTY GOBERT

GP Denain

W. Kreder : “Nous avons franchi un cap cette saison, moi y compris”


Considéré jadis comme une classique taillée pour les sprinteurs, le GP de Denain (1.Pro, 21/09) s’est mué en répétition générale pour les prétendants de Paris-Roubaix grâce à l’ajout de 20 kilomètres de secteurs pavés depuis l’édition 2018. À l’instar de l’Enfer du Nord, cette épreuve habituellement organisée au printemps a été exceptionnellement reportée en raison de la pandémie, et aura finalement lieu ce mardi dans la banlieue de Valenciennes.


Douze secteurs pavés de la Porte du Hainaut ornent cette 62ème édition longue de 220,3 kilomètres, au cours de laquelle le peloton passera à trois reprises sur la ligne d’arrivée. Haspres-Thiant (1700m), Monchaux-sur-Ecaillon-Maing (1600m), Maing-Quérénaing (2500m), Quérénaing-Verchain-Maugré (1600m), Verchain-Maugré-Saulzoir (1200m) et Avesnes-le-Sec-Hordain (1800m) sont les six tronçons au revêtement pavé que les coureurs devront accomplir deux fois dans les 90 derniers kilomètres. Après le dernier tronçon, 11 kilomètres resteront à parcourir avant l’arrivée à Denain.


Pour cette dixième manche de la Coupe de France, les directeurs sportifs Hilaire Van der Schueren et Steven De Neef pourront compter sur Aimé De Gendt, deux fois deuxième du Samyn, qui emmènera la sélection aux côtés de Taco van der Hoorn, récent deuxième de l’Antwerp Port Epic, et Baptiste Planckaert qui en sera à sa huitième participation ce mardi. Ce dernier a par ailleurs décroché un top 15 sur chacune des manches de Coupe de France auxquelles il a pris part cette saison. Le spécialiste du cyclo-cross Quinten Hermans sera au départ de sa dernière course sur route cette saison, tandis que les équipiers modèles Ludwig De Winter et Wesley Kreder enchaînent après avoir contribué à la solide prestation collective sur la Gooikse Pijl dimanche dernier. Le neopro français Théo Delacroix complète la sélection.


« Depuis début septembre, j’ai su bien récupérer de la Vuelta, mon deuxième Grand Tour de la saison. J’ai connu un peu de malchance sur l’Antwerp Port Epic en crevant à un mauvais moment, mais dimanche j’ai pu contribuer à la 2ème place de Danny van Poppel à Gooik. À Denain, je m’attends à une course d’usure semblable à celle de l’Antwerp Port Epic. Le grand nombre de champions et de spécialistes des classiques pavées au départ pourrait rendre l’épreuve plus ouverte, ce qui ne serait pas pour déplaire à notre style de course offensif. Je serai d’ailleurs présent avec cet état d’esprit, en plus de mon rôle de soutien auprès de nos leaders. Leur forme actuelle les place comme prétendants avec lesquels il faudra compter. De façon générale, l’équipe a clairement franchi un cap cette saison, moi y compris car je peux affirmer être dans la forme de ma vie. Avoir deux Grands Tours dans les jambes m’a rendu beaucoup plus solide et c’est pourquoi j’aspire à prendre part aux dernières compétitions de la saison pour en profiter. »

Sélection :
Aimé De Gendt
Théo Delacroix
Ludwig De Winter
Quinten Hermans
Wesley Kreder
Baptiste Planckaert
Taco van der Hoorn

Direction Sportive :
Hilaire Van der Schueren
Steven De Neef

RESULTS

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner